Les Accords d’Abraham, «un projet qui servait l’Administration Trump dans sa phase de fort rapprochement avec Israël»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
31013
S'abonner

Joe Biden va-t-il annuler le financement autorisé par Donald Trump pour les pays qui normalisent leurs relations avec Israël? Analyse de Barah Mikaïl, directeur de programme en sciences politiques et relations internationales à l’université Saint-Louis de Madrid pour Le Désordre mondial.

Qu’en est-il du fonds mystérieux du gouvernement américain de 3 milliards de dollars pour financer les projets des pays arabes signataires des accords de paix avec Israël?

Barah Mikaïl, professeur associé et directeur de programme en sciences politiques et relations internationales à l’Université Saint-Louis de Madrid et ancien analyste sur les questions du Moyen-Orient au ministère de la Défense, dévoile le dessous des cartes au micro de Rachel Marsden:

«Les Accords d’Abraham ont été présentés par le gouvernement Trump comme étant une preuve supplémentaire de ce que l’administration américaine agissait dans un sens positif pour un rapprochement entre Israël et certains États arabes. Mais pour moi, ils n’ont rien apporté de nouveau, ils ne font qu’officialiser le fait qu’il y avait des tractations qui prévalaient précédemment. Je crois que c’était plutôt un projet qui servait l’administration Trump dans sa phase de fort rapprochement avec Israël.»

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Tribune de militaires: le chef d'état-major invite les signataires à quitter l'armée
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
pays arabes, Donald Trump, Joe Biden, Israël, paix, accords
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook