Ecoutez Radio Sputnik
    Les chroniques de Sapir

    Education nationale : sauver le métier d'enseignant. Partie 2

    Les chroniques de Sapir
    URL courte
    Jacques Sapir
    0 54921

    La France, jusqu'à preuve du contraire, n'est pas un pays en voie de développement. Mais le contrat de recrutement de 30 contractuels étudiants passé entre l'académie de Créteil et l'organisation privée Teach For France doit nous interroger.

    Car cette affaire localisée et peu médiatisée est révélatrice des rapports existants entre l'Education nationale et des intérêts privés dans des domaines aussi sensibles que la formation et le recrutement des enseignants. Avec Alain Morvan, Vincent Bruni, Jean-Paul Brighelli et Thérèse Clerc. En vous souhaitant une bonne écoute sur Sputnik France.

    Jacques Sapir "Toute une série d'Etats s'avèrent dans l'incapacité de financer réellement des systèmes d'enseignement public. D'où évidemment le recours au système privé."

    Jacques Sapir "Ce que l'on voit se développer aujourd'hui dans les pays du Tiers-Monde, c'est un système d'enseignement privé à but lucratif."

    Jean-Paul Birghelli "Cela fait plus de vingt ans que les horaires diminuent. A peu près dans toutes les matières, particulièrement en français."

     

    Lire aussi:

    Éducation nationale : Blanquer va-t-il rapprocher les «déshérités des héritiers»?
    Jacques Sapir : «mon carnet suscitait la jalousie de certains collègues»
    Vers une révolution conservatrice à l’Éducation nationale?
    Tags:
    enseignant, éducation, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik