Ecoutez Radio Sputnik
    Les chroniques de Sapir

    Emmanuel Macron va-t-il tuer la sécu?

    Les chroniques de Sapir
    URL courte
    Jacques Sapir
    233

    Une des pierres angulaires du compromis social français, héritage de l’immédiat après-guerre, la Sécurité sociale survivra-t-elle à Emmanuel Macron? Pour en débattre avec Jacques Sapir, Frédéric Bizard, économiste, spécialiste de la protection sociale et Jean-Marc Daniel, économiste et professeur associé à l’ESCP Europe.

    La protection contre le chômage, la vieillesse et la maladie, bientôt du passé? Le Président de la République souhaite explicitement aller vers un modèle «beveridgien», reposant sur les impôts afin de subventionner les couvertures minimales. Mais la problématique est extrêmement sensible auprès de la population française, attachée à une des principales mesures qui ont assuré la réduction des inégalités au XXe siècle.

    Pour Frédéric Bizard, économiste à Sciences Po et spécialiste de la protection sociale, le véritable enjeu pour la Sécurité sociale, c'est «est-ce qu'on peut faire subsister un système de sécurité sociale qui est historiquement de nature contributive, sur les cotisations sociales par un financement qui s'universalise parce que les prestations s'universalisent.» Il pointe aussi la mainmise de l'État sur la gouvernance de la Sécu, la disparition de la «démocratie sociale».

    Un constat partagé par Jean-Marc Daniel, économiste et professeur associé à l'ESCP Europe qui insiste également sur la dette abyssale de la Sécu, depuis des décennies: «est-ce que le système va survivre à la dette? Le système continue à être en déficit alors qu'on a une période de croissance assez favorable» et pose alors la question du privé: «ne faut-il pas introduire de la "concurrence davantage dans le système de sécurité sociale comme en Suisse ou en Israël?"

    Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik


    Lire aussi:

    Quel rôle de la mondialisation dans le démantèlement de l’État social?
    The National Interest désigne le principal ennemi des USA… et ce n’est ni Moscou ni Pékin
    100% de dette publique: c’est grave docteur?
    Tags:
    sécurité, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik