Vladimir Poutine lors d'une visite dans le centre d'éducation Sirius à Sotchi

Que fera Vladimir Poutine s'il n'est plus Président en 2018?

© Sputnik . Alexei Nikolsky
Actualités
URL courte
Présidentielle 2018 en Russie (110)
83912
S'abonner

«Je trouverai de quoi m’occuper», a répondu le chef d’État russe Vladimir Poutine à la question de savoir s’il envisageait de se représenter aux prochaines élections et quels seraient ses projets post-électoraux.

Lors d'une discussion avec les enfants surdoués du centre éducatif «Sirius», à Sotchi, le Président russe a avoué qu'il ne pensait pas encore s'il allait présenter sa candidature aux prochaines élections russes qui se tiendront en 2018.

«Je n'ai pas encore décidé si je quitterai le poste de Président ou non. Dès que je répondrai à cette question pour moi-même, je réfléchirai à la prochaine étape», a répondu M.Poutine.

Par ailleurs, l'hôte du Kremlin a évoqué les diverses activités qui le passionnent.

«Dans le monde, il y a beaucoup d'activités intéressantes. Cela ne veut absolument pas dire que je dois me mettre à écrire uniquement des mémoires. On peut faire de la politique en dehors de la présidence. Il existe également des organisations publiques ainsi que d'autres secteurs qui me passionnent, par exemple, j'aime beaucoup l'écologie», a continué le Président, ajoutant que ces dernières années il accompagnait souvent des scientifiques lors de leurs opérations de sauvegarde des animaux rares.

«Je trouverai de quoi m'occuper», a conclu M.Poutine.

 

Dossier:
Présidentielle 2018 en Russie (110)

Lire aussi:

Poutine n’a pas la «possibilité physique» d’utiliser les réseaux sociaux
Poutine souhaite son anniversaire à la militante des droits de l’homme Lioudmila Alexeïeva
Un maître de conférences d’Harvard diffuse des fake news sur Poutine
Une inconnue embrasse Vladimir Poutine (vidéo)
Quand La Main Du Kremlin retire les images de Poutine de deux films hollywoodiens
Tags:
occupation, poste, activités, président, élection présidentielle, élections, Présidentielle russe 2018, Kremlin, Vladimir Poutine, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik