Vladímir Poutine

«La facilité accordée à la visite d'observateurs étrangers» prouve une volonté d'ouverture

© Sputnik . Evgeny Biatov
Actualités
URL courte
0 141

Le conseiller à l'Institut national électoral du Mexique, Jaime Rivera Velazquez, qui a assisté à la présidentielle russe du dimanche 18 mars en qualité d'observateur, s'est félicité devant Sputnik de «la facilité qui a été accordée à la visite d'observateurs étrangers».

L'observateur mexicain Jaime Rivera Velazquez, conseiller à l'Institut national électoral (commission électorale responsable de l'organisation des élections fédérales mexicaines) a assisté à la présidentielle russe du dimanche 18 mars dans la ville d'Istra (région de Moscou).

Retrouvez plus d'articles sur l'élection présidentielle en Russie dans notre dossier spécial.

Selon lui, l'élection du 18 mars en Russie pourrait servir d'exemple à d'autres pays, a-t-il indiqué à Sputnik.

Jaime Rivera Velázquez a mis en relief «la facilité qui a été accordée à la visite d'observateurs étrangers», ce qui, selon lui, «prouve une volonté d'ouverture».

Il s'est également félicité de «la plateforme technologique de la Commission électorale centrale (de Russie) pour le vote et le décompte des voix.»

«L'urne électronique [utilisée dans les élections] me semble être une bonne invention qui allie le vote au moyen d'un bulletin, ce qui rend le scrutin plus individuel et plus fiable, à une lecture numérique de ce bulletin par l'urne électronique, ce qui rend plus rapide l'obtention de résultats. Cela me semble être une bonne solution technologique et politique», a-t-il indiqué.

Jaime Rivera Velázquez s'est rendu dans plusieurs bureaux de vote à Istra où il a pu observer des Russes voter.

«Je peux dire que les élections se sont déroulées de manière ordonnée, avec un taux de participation élevé et une bonne organisation de la part des autorités électorales», a-t-il noté.

Jaime Rivera Velazquez a déclaré qu'il se sentait «très heureux en Russie» même si le thermomètre affichait moins 10 degrés et même si le climat était très différent de celui qui règne dans son pays et dans l'ensemble de l'Amérique latine.

«L'hiver russe a aussi son charme», a-t-il noté pour conclure.

La présidentielle russe s'est tenue le 18 mars 2018 dans les 85 régions du pays et dans 401 bureaux de vote à l'étranger. Plus de 100 millions de personnes ont pu voter. Cette année, les deux nouvelles régions du pays, la Crimée et Sébastopol, rattachées à la Russie suite à un référendum en 2014, ont également participé à l'élection.

Lire aussi:

Plus de 1,5 million de Russes sont des «électeurs mobiles»
Présidentielle russe: comment ont voté les militaires en Syrie?
Vladimir Poutine arrive dans son QG de campagne
Tags:
observateurs, vote, élection présidentielle, urnes, Présidentielle russe 2018, Sputnik, Amérique latine, Istra, Moscou, Mexique, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik