Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Une rencontre sur le Proche-Orient serait possible à Moscou après le départ d'Israël des territoires palestiniens

    Russie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 16 mai - RIA-Novosti. La tenue à Moscou d'une rencontre internationale sur le règlement au Proche-Orient serait possible après l'achèvement du retrait d'Israël de la bande de Gaza et de la Cisjordanie, a déclaré lundi le directeur du Département du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord du ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergueï Verchinine, lors d'une "table ronde" consacrée aux résultats de la récente visite au Proche-Orient du Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine.

    Le diplomate a insisté sur la nécessité de garantir la continuité du processus de négociations sur le règlement au Proche-Orient. "Des craintes existent qu'après le départ d'Israël de la bande de Gaza et de la Cisjordanie, une certaine pause ne surgisse dans le processus de négociations. Pour que les négociations ne s'interrompent pas, pour que les contacts se poursuivent toujours entre les parties, nous proposons justement de convoquer une telle rencontre à Moscou", a précisé Sergueï Verchinine.

    Et de faire remarquer que depuis ces derniers temps, sur le volet palestino-israélien du processus de paix, on constate une certaine aggravation des préoccupations. Dès que la dynamique des négociations faiblit, la tension ne manque pas de monter, a noté le chef de département du ministère russe des Affaires étrangères.

    "Le départ d'Israël de la bande de Gaza et de la Cisjordanie ne mettra pas un point final au processus de règlement au Proche-Orient. Par contre, la rencontre envisagée à Moscou sur le règlement au Proche-Orient donnerait l'occasion à toutes les parties intéressées et au "quartette" de médiateurs internationaux pour le Proche-Orient (Fédération de Russie, Etats-Unis, ONU et Union européenne) de réfléchir ensemble aux démarches qui restent à accomplir dans le processus de règlement dans la région", a estimé le diplomate.

    Et de conclure: "La future rencontre moscovite pourrait être celle qui nous aidera enfin à comprendre où nous en sommes et ce que nous devons faire par la suite".

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik