Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Attaque contre les enfants de diplomates russes à Varsovie

    Russie
    URL courte
    0 01

    MOSCOU, 1er août - RIA Novosti. Une attaque lancée contre les enfants de diplomates russes à Varsovie s'inscrit dans la campagne antirusse déclenchée dans tous les principaux médias polonais, campagne d'ailleurs encouragée par certains hommes politiques polonais. Cet avis a été émis lundi par Constantin Kossatchev, président du Comité des affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe). "Certes, les autorités polonaises feront tout pour présenter cet incident comme un acte de barbarie n'ayant pas de raisons politiques", a-t-il dit.

    "Il est impossible d'accepter cette version si l'on tient compte des détails de l'incident", a souligné Dmitri Kossatchev.

    Dimanche soir, trois enfants des employés de l'ambassade russe ont été attaqués - sans aucune provocation de leur part - par un groupe de jeunes gens qui parlaient polonais, indique la note de protestation adressée au ministère des Affaires étrangères de Pologne.

    A la suite de l'attaque, les adolescents ont eu de nombreux traumatismes. Les agresseurs leur ont pris leurs téléphones portables et de l'argent de poche. Au cours de l'attaque, les jeunes gens qui ont attaqué les adolescents ont proféré des propos antirusses.

    Que cette action ait été organisée "d'en haut" ou qu'elle ait été lancée à l'initiative de skenheads, elle n'a été possible que dans un contexte d' "hystérie antirusse" qui s'est emparée aujourd'hui de toute la société polonaise et qui est soutenue volontiers par les principaux médias du pays et certains hommes politiques polonais.

    Cette russophobie s'explique par le désir de la nation polonaise à vouloir renforcer son identité par la falsification de l'histoire. Elle veut faire porter à son voisin de l'Est, l'Union Soviétique ou la Russie actuelle, la responsabilité de tous les maux du peuple polonais, estime le parlementaire.

    Ces déclarations ne correspondent pas à la réalité et sont "très dangereuses" pour l'avenir des rapports russo-polonais.

    La Russie a toujours considéré la Pologne comme un bon voisin et un partenaire prometteur dans toutes ses initiatives, a ajouté Constantin Kossatchev.

    Il espère que les autorités polonaises prendront toutes les mesures nécessaires en vue de punir les coupables de cet incident odieux, et qu'elles feront tout leur possible pour mettre fin aux sentiments antirusses en Pologne.

    Lire aussi:

    Loi sur l’Holocauste: «le bon sens et la simple probité humaine» doivent l’emporter
    Loi sur l’Holocauste: «J’espère qu’Israël ne rappellera pas son ambassadeur en Pologne»
    Un car polonais pris pour cible en Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik