Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Vladimir Poutine ne considère pas l'OTAN comme une organisation hostile

    Russie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 31 octobre - RIA Novosti. La Russie ne considère pas l'Alliance de l'Atlantique Nord comme une organisation hostile et établit avec l'OTAN un dialogue, a déclaré lundi dans une interview à la chaîne de télévision "Nederland 1" et au journal "NRC Handelsblad" hollandais Vladimir Poutine.

    "Nous ne considérons pas l'OTAN comme une organisation hostile. Nous développons notre coopération avec elle", a dit en substance le Président de la Fédération de Russie.

    La Russie veut avoir et aura des relations de partenariat avec divers pays et alliances, y compris avec l'OTAN, a indiqué Vladimir Poutine.

    "A mon avis, notre dialogue avec l'Alliance de l'Atlantique Nord se développe plutôt bien depuis ces dernières années", a-t-il estimé.

    "On peut citer entre autres la lutte contre le terrorisme et nos efforts conjoints visant à prévenir toute sorte de situations urgentes. A présent nous nous engageons dans un travail conjoint de nature anti-terroriste en Méditerranée avec l'usage de nos forces navales", a rappelé le Président Poutine.

    Cela dit, il a noté que l'OTAN avait ses normes en matière d'armements qui ne correspondaient pas toujours à ce que les entreprises de Russie produisent par tradition.

    "Néanmoins, dans ce sens également, nous avons enregistré un certain progrès: nous adaptons certains produits aux normes de l'OTAN, car cela facilite notre travail sur les marchés extérieurs des armements", a indiqué Vladimir Poutine.

    Quoi qu'il en soit, il n'a pas donné de réponse directe à la question de savoir s'il pense que la Russie deviendrait un jour membre de l'OTAN.

    "Cette organisation est en train de vivre elle-même certaines transformations intérieures... Nous devons comprendre à quoi nous allons adhérer s'il en est question, et quelles tâches nous seront assignées au sein de cette organisation. Pour ce qui est de la garantie de sa propre sécurité et de sa propre capacité de défense, la Russie a toujours été, tout au long de son histoire, un Etat indépendant et a toujours été capable de garantir sa défense par ses propres moyens", a dit Vladimir Poutine.

    Lire aussi:

    Les brouilles de l’Otan aident la Russie? Oui, si elle s’effondre, plaisante Poutine
    L'Otan «ne veut pas une confrontation» avec Moscou mais augmente ses dépenses militaires
    «Rien n’indique que l’Otan soit prête à renoncer au gel de la coopération avec Moscou»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik