Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Actualités économiques du 31 octobre 2005

    Russie
    URL courte
    0 1 0 0
    Voici le bref aperçu des actualités économiques du 31 octobre 2005:

    * Les institutions suprêmes de contrôle financier russe et britannique doivent organiser un audit conjoint des dépenses accordées par les organismes britanniques pour stimuler les réformes en Russie, a déclaré le président de la Cour des comptes de Russie, Sergueï Stepachine.

    Le National Audit Office (NAO) britannique a fourni lundi à la Cour des comptes russe un rapport évaluant les activités de celle-ci en comparaison avec les normes et la pratique de l'Intosai (Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques). Selon le contrôleur et auditeur général du NAO, John Bourne, ce rapport est un pas important dans l'évolution du statut de la Cour des comptes russe.

    * Le cabinet russe a donné le feu vert à l'adhésion parallèle de la Bulgarie, de la Kirghizie, de la Turquie et de l'Ukraine à l'Accord sur le corridor de transport international Nord-Sud.

    Signé en septembre 2000 par la Russie, l'Inde et l'Iran, l'Accord intergouvernemental sur le corridor de transport international Nord-Sud est entré en vigueur en mai 2002. Il ouvre un immense corridor qui relie la mer Baltique à la mer d'Oman en traversant la Russie, la mer Caspienne, l'Iran et le golfe Persique et qui raccourcit d'au moins 10 jours le passage des marchandises entre l'Europe du Nord et l'Asie du Sud. Le nouveau corridor offre une capacité de 15 à 20 millions de tonnes de marchandises par an.

    * Les premiers ministres russe et chinois qui se retrouveront les 3 et 4 novembre prochain à Pékin doivent étudier le programme de la coopération économique et commerciale pour 2006-2010, a annoncé un membre de la délégation russe qui s'est déjà rendu en Chine pour préparer la rencontre.

    La diversification de la nomenclature des échanges russo-chinois reste à ce jour le problème prioritaire, selon la même source. Le chiffre d'affaires des échanges russo-chinois s'est élevé à 21,23 milliards de dollars, soit une progression de 34,7% par rapport à 2003. Entre janvier et août 2005, il était de 17,7 milliards de dollars, soit une hausse de 37,9% par rapport à la même période de l'an dernier.

    * La nouvelle centrale thermique de Kaliningrad lancée le 28 octobre dernier a déjà produit plus de 50 millions de kW/h d'électricité.

    Au moment de sa mise en service semi-industrielle, le premier réacteur avait déjà généré plus de 40 millions de kW/h d'électricité, et il a produit 55 millions au 31 octobre. D'ici début 2006, le réacteur doit retrouver la puissance prévue de 450 MW.

    Avec une puissance prévue de la centrale est de 900 MW (deux réacteurs de 450 MW), la centrale utilise le cycle gaz-vapeur, ce qui permet d'augmenter le rendement à 51%, contre 40% dans les centrales à vapeur ordinaires, d'économiser entre 20% et 25% de combustible et de réduire d'un tiers les émissions nocives dans l'atmosphère.

    * La liste définitive des participants au projet d'exploitation du gisement de Chtokman sera adoptée en avril 2006, a déclaré le ministre russe de l'Industrie et de l'Énergie, Viktor Khristenko.

    Le gisement de condensat de gaz de Chtokman est situé dans la partie centrale du plateau continental de la mer de Barents. Ses réserves sont estimées à 3.200 milliards de mètres cubes de gaz naturel et à 31 millions de tonnes de condensat de gaz. L'exploitation du gisement de Chtokman doit débuter en 2010, le gaz étant exporté vers les États-Unis (25%) et les pays d'Europe occidentale. Le projet Chtokman est évalué à 10 milliards de dollars. Cinq compagnies, dont les américains Chevron et ConocoPhillips, les norvégiens Hydro et Statoil ainsi que le français Total, sont en lice pour participer au projet.

    * D'ici 2015, la Russie doit relever sa production de pétrole à 530 millions de tonnes, et ses exportations de pétrole à 310 millions de tonnes par an, a déclaré le ministre russe de l'Industrie et de l'Énergie, Viktor Khristenko.

    En 2004, la Russie a produit 458,7 millions de tonnes, et a exporté 257,4 millions de tonnes de pétrole.

    * Le ministère russe du Développement économique et du Commerce propose d'instaurer, à partir de 2006, des quotas d'importation pour les tuyaux de grand diamètre, a indiqué lundi une source ministérielle. Cette mesure doit frapper tous les pays fournisseurs, excepté les pays en développement, en raison de faibles ventes de tuyaux de fabrication russe.

    La Russie importe actuellement des tuyaux en provenance d'Ukraine, d'Allemagne, du Japon et de plusieurs autres pays.

    * L'ambassadeur de Russie en Ukraine, Viktor Tchernomyrdine, a appelé les patrons russes à investir plus activement dans l'économie ukrainienne.

    Dans un discours lundi au congrès de l'Association économique libre de Russie, il a regretté que la Russie soit le cinquième investisseurs dans l'économie ukrainienne, même si le chiffre d'affaires des échanges russo-ukrainiennes devait s'établir entre 22 et 23 milliards de dollars en 2005, contre 20 milliards en 2004.

    L'Ukraine est prête à bâtir l'Espace économique unique, mais en absence d'organes supranationaux, mais elle cherche à s'intégrer à l'Union européenne où les organes supranationaux sont très actifs, a cependant constaté le diplomate.

    Lire aussi:

    Trump veut livrer des «millions de tonnes» de charbon en Ukraine
    La Russie s'attend à des exportations record de blé
    La Russie sera le premier exportateur mondial de blé en 2017
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik