Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Russie prête à exporter davantage d'hydrocarbures en Inde (Poutine)

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    MOSCOU, 6 décembre - RIA Novosti. La Russie est prête à exporter davantage d'hydrocarbures en Inde et elle étudie la possibilité de construire de nouveaux pipelines, a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine à l'issue des entretiens avec le Premier ministre indien Manmohan Singh, en visite à Moscou.

    "Nous savons que l'Inde souhaite importer davantage de pétrole et de gaz et nos experts étudient plusieurs possibilités pour répondre à cette demande", a noté M.Poutine.

    La Russie et l'Inde sont intéressées à promouvoir leur coopération dans l'extraction et la livraison d'hydrocarbures. En octobre, les deux pays ont commencé l'exploitation industrielle conjointe du gisement du pétrole et du gaz Sakhaline-1.

    "Il s'agit, avant tout, d'investissements importants dont le montant dépasse 10 milliards de dollars. Aujourd'hui, nos amis indiens ont souhaité poursuivre la mise en œuvre de ce projet et d'autres projets du genre", a indiqué le président russe.

    Le projet a bien commencé et les investissements ont été rentables. "C'est déjà un bon signe", de l'avis de M.Poutine.

    Par ailleurs, "nos experts examinent la possibilité de construire non seulement des gazoducs en Inde, mais aussi d'autres pipelines dans la région", a-t-il poursuivi.

    Le Premier ministre indien a, pour sa part, annoncé que les investissements dans le projet Sakhaline-1 avaient été les plus importants investissements indiens à l'étranger.

    "Nous étudions la possibilité d'investir dans d'autres projets conjoints en Russie", a-t-il ajouté.

    Interrogé sur les perspectives de la réalisation du projet de pose d'un gazoduc reliant l'Iran, l'Inde et le Pakistan, Manmohan Singh a annoncé que l'Inde avait besoin de produits énergétiques en raison d'une croissance rapide de son économie.

    "L'Inde est un importateur d'énergie et sa dépendance (des importations de produits énergétiques) ne va faire qu'augmenter dans l'avenir", a noté le Premier ministre indien.

    Dans cette optique, l'Inde envisage d'utiliser le gaz livré par ses voisins, notamment par l'Iran. La coopération énergétique avec les pays voisins et la Russie favorise la croissance économique indienne, estime M.Singh.

    Le projet de construction du gazoduc Iran-Pakistan-Inde prévoit la pose d'un pipeline long de plus de 2.500 km permettant de transporter du gaz iranien vers le Pakistan et l'Inde. Le coût du projet est évalué à 4,5 milliards de dollars. L'Asie du Sud est l'une des régions les plus dynamiques du monde et consomme de plus en plus d'énergie.

    La construction du gazoduc profite aux trois pays, selon les experts. L'Iran trouve un nouveau débouché pour ses hydrocarbures en Inde. Le Pakistan disposera de plus de 500 millions de dollars par an pour le transit de gaz. Pour le moment, le Pakistan n'importe pas de gaz, mais les experts estiment qu'il pourrait avoir besoin de gaz étranger dans les prochaines années. Ce projet revêt également une grande importance politique pour l'Inde et le Pakistan qui envisagent pour la première fois de réaliser un projet énergétique conjoint d'une telle envergure.

    Lire aussi:

    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Gaz naturel liquéfié russe: l'Inde voudrait aller encore plus loin
    Idiotie géopolitique ou la guerre inutile entre l'Inde et la Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik