Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'Arménie figure parmi les Etats avec lesquels la Russie entretient de solides contacts de partenariat - Gryzlov

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 21 janvier - RIA Novosti. L'Arménie appartient au groupe de pays avec lesquels la Russie a établi de solides liens de partenariat, a déclaré le président de la Douma, Boris Gryzlov, qui s'entretenait samedi avec des journalistes la veille de l'ouverture de l'Année de l'Arménie en Russie.

    Pour le président de la chambre basse du parlement russe, les volets les plus prometteurs de la coopération bilatérale sont l'énergie, la justice, le secteur technico-militaire, la recherche et la culture.

    La stabilité et la sécurité dans l'ensemble du Caucase dépendant dans une grande mesure de l'efficacité des rapports des deux pays, a fait remarquer Boris Gryzlov qui a cet égard estime que le dialogue interparlementaire a un rôle insigne à jouer.

    "L'accord intergouvernemental sur l'encouragement et la protection réciproque des investissements que nous avons ratifié au mois de novembre 2005 permettra d'affiner la base juridique des investissements bilatéraux, ce qui aura pour effet de les stimuler", a dit Boris Gryzlov.

    Le président de la Douma estime aussi que des projets comme l'Année de l'Arménie en Russie et l'Année de la Russie qui s'est tenue en 2005 en Arménie sont appelés à rapprocher davantage les deux peuples. "Le peuple arménien est un peuple de grande culture, les personnalités arméniennes des sciences et des arts sont universellement connues. Je suis sûr que toutes les manifestations prévues dans le cadre de l'Année de l'Arménie en Russie susciteront un grand intérêts au sein de la société", a déclaré Boris Gryzlov.

    Lire aussi:

    Les Forces aérospatiales russes assurent la paix dans l’espace
    Moscou octroie à Erevan un crédit-export pour l’achat de matériel de guerre russe
    L’Arménie refuse de participer aux exercices de l’Otan en Géorgie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik