Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le Bolchoï avant sa restauration: exposition de photos

    Russie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 6 février - RIA Novosti. L'exposition photographique organisée à la Maison-Musée de Maria Ermolova montre les derniers jours et les dernières heures du Bolchoï avant la fermeture du bâtiment principal du théâtre pour trois ans de travaux de restauration.

    L'exposition "Le Bolchoï: images pour l'histoire. Quelques heures avant le début de la restauration" sera ouverte au public le 8 février, ont fait savoir les organisateurs de l'exposition à RIA Novosti.

    Les 29 et 30 juin 2005, les spectacles suivants ont été donnés au Bolchoï avant la restauration: le ballet "Lac des cygnes" de Tchaïkovski, l'opéra "Boris Godounov" de Moussorgsky. La nouvelle histoire du Bolchoï - sa restauration - a commencé dans la nuit du 1er au 2 juillet.

    Kirill Kourganov, reporter de la compagnie de radiodiffusion Mayak, était le dernier et unique photographe à avoir photographié les intérieurs historiques du théâtre, leurs détails, les portraits des artistes et des collaborateurs du Bolchoï. Il a vu ce que le public n'a jamais vu: les coulisses majestueuses du théâtre.

    Tout ce qu'il a photographié ce soir-là, est devenu, quelques heures plus tard, ce qui appartiendra à l'histoire. Certaines photos qui représentent les moments "ordinaires" de la vie du théâtre - le retrait du rideau et du lustre, le démantèlement des décors, une répétition de l'orchestre - acquièrent maintenant un sens particulier.

    Ces photos sont également exceptionnelles du point de vue de l'angle sous lequel elles ont été prises: par exemple, la loge "des tsars" vue du haut du dernier balcon, Moscou vue par les "yeux" d'Apollon, dont les chevaux ornent le portique du Bolchoï.

    Lire aussi:

    Concours Andreï Sténine: 14 clichés sensationnels sélectionnés parmi plusieurs milliers
    La Corée du Nord vue par un étranger
    Le jury du Prix de la photographie récompense un regard russe sur le conflit syrien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik