Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'Etat crée l'équivalent nucléaire de Gazprom

    Russie
    URL courte
    0 410

     

    L'industrie atomique civile russe sera regroupée sous la tutelle de l'Etat. Le premier pas vient d'être franchi, selon le Biznes. Gazprombank, nouveau propriétaire des Usines de constructions mécaniques unifiées (OMZ) productrices monopolistes d'équipements énergétiques nucléaires, a annoncé le prochain retrait des actions de cette entreprise du marché (delisting) pour la réorganiser en une société fermée au public.

    Le holding à intégration verticale (préalablement baptisé Atomprom) doit regrouper tout le cycle technologique de l'industrie atomique civile, de l'extraction de l'uranium au traitement des déchets, en englobant les constructions mécaniques, les bureaux d'études et les organisations du bâtiment.

    En réalité le plan de création du monstre nucléaire public est actuellement mis en �uvre avec succès par Gazprom et ses filiales. Tout a commencé par l'achat en 2004 par le géant gazier du bloc de contrôle d'Atomstroïexport, fournisseur monopoliste d'équipements nucléaires russes aux clients étrangers.

    "Il est devenu clair depuis l'année passée que les constructions mécaniques pour l'énergétique avaient de bonnes perspectives", affirme le directeur des relations extérieures de l'entreprise de l'industrie d'armement Motovilikhiskié zavody, Igor Vagan. "La tentative de Siemens d'acheter la minorité de blocage de Power Machines en est une confirmation. Les Occidentaux ont compris que cette production peut générer des bénéfices. Cependant la réalité russe est telle que le bénéfice se maximise à travers les filières à intégration verticale. On est donc en train d'en créer : Gazprom - OMZ et RAO EES - Power Machines.

    Le cas d'OMZ peut être interprété, selon Igor Vagan, comme la concentration entre les mains de l'Etat des industries attractives du point de vue financier en vue d'une éventuelle reprivatisation.

    "L'idée de réorganiser OMZ est probablement liée à la participation de ses unités nucléaires au projet de développement du nucléaire civil annoncé par le chef de Rosatom", estime un analyste de la société d'investissement Troïka Dialogue, Gaïrat Salimov. "Les unités d'OMZ spécialisées dans la production de cuves de réacteurs pourraient s'adjuger 10% des commandes évaluées à 60 milliards de dollars. Le montant des commandes à partir de 2010 portera les recettes de l'entreprise à 500 millions de dollars et sa capitalisation à 1 milliard de dollars.

    Lire aussi:

    La Chine et la Russie signe un mémorandum de partenariat dans le domaine nucléaire
    Gazprom détrône son concurrent américain
    L’Irak demande aux puissances nucléaires de l’aider à construire un réacteur nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik