Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Des aumôniers en uniforme bientôt dans les régiments

    Russie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 14 février - RIA Novosti. Le Parquet militaire général a soumis au ministère de la Défense un projet de loi sur les aumôniers de régiments proposant de les incorporer dans l'armée et de les promouvoir à un grade militaire, selon le Kommersant. De l'avis des auteurs du document, cela permettra de renforcer la discipline, d'élever le niveau de patriotisme et de résoudre le problème du bizutage. Ses contradicteurs rappellent que l'incorporation de prêtres contredit la Constitution et craignent qu'elle ne provoque la haine interconfessionnelle.

    Actuellement les différentes confessions sont représentées dans l'armée à titre de fonction sociale. Selon les données de l'Eglise orthodoxe, elle a deux milliers de prêtres dans les forces armées. D'après les prévisions, l'armée a besoin de cinq milliers d'aumôniers.

    Le projet de loi ne précise pas le mécanisme du service religieux dans l'armée. Les responsables du ministère de la Défense ont expliqué que les militaires envisageaient par exemple la possibilité d'organiser le corps des ministres du culte à la manière américaine. "Aux Etats-Unis, dans chaque corps de troupe, il y a un aumônier pour toutes les confessions", a dit le porte-parole du ministère.

    Le coprésident du Conseil des muftis de Russie, Nafigulla Achirov, trouve absurde l'idée d'un prêtre collectif : "Ce n'est acceptable pour aucune des confessions. Un seul homme ne peut représenter plus d'une confession, car il n'accepte pas les dogmes des autres religions".

    Le chef adjoint du comité de la défense de la Douma, Alexéi Sigoutkine, voit le danger de l'institution des aumôniers du régiment dans le renforcement de la haine interconfessionnelle : "Il est évident qu'une confession sera prioritaire, l'Eglise orthodoxe, vu le pourcentage d'orthodoxes dans les forces armées". Le député estime que "l'Eglise sera tentée d'attirer dans son giron des militaires contre leur volonté".

    Ces craintes sont partagées par Nafigulla Achirov : "L'institution des aumôniers risque de désorganiser les forces armées. L'armée doit rester en dehors de la politique et de la concurrence religieuse".

    Les responsables du ministère de la Défense sont d'accord avec l'idée de la présence de ministres du culte dans l'armée mais doutent de l'utilité de leur incorporation dans les effectifs des troupes. "D'après la Constitution, l'Etat est chez nous séparé de l'Eglise", a rappelé le porte-parole du ministère militaire.

    Lire aussi:

    Célibat des prêtres: la fronde des Italiennes
    L’ambassadeur d’Ukraine convoqué au Vatican: Kiev dément
    La Russie continuera à protéger les chrétiens au Proche-Orient et en Afrique du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik