Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'Iran a demandé le report des négociations sur l'enrichissement de l'uranium (MID)

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0

    MOSCOU, 14 février - RIA Novosti. L'Iran souhaite reporter les négociations avec la Russie sur la création d'une coentreprise d'enrichissement de l'uranium sur le sol russe au 20 février, a annoncé mardi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Mikhaïl Kamynine.

    "A l'heure actuelle, les parties mènent des consultations sur la date des entretiens", a indiqué le diplomate.

    Téhéran avait annoncé lundi le report sine die des négociations sur la proposition russe de créer une coentreprise russo-iranienne d'enrichissement de l'uranium en Russie initialement prévues pour le 16 février.

    Mardi, le secrétaire adjoint du Conseil suprême de sécurité nationale d'Iran Javad Vahidi a déclaré qu'une délégation iranienne se rendrait à Moscou le 20 février.

    L'Iran développe des technologies nucléaires pour mettre au point un cycle nucléaire complet sur son territoire et pouvoir recycler le combustible usé de sa centrale. Les États-Unis et d'autres pays occidentaux craignent que cela permette aux Iraniens de se doter secrètement de l'arme nucléaire, bien que Téhéran déclare que son programme revêt un caractère exclusivement pacifique.

    La Russie, qui aide l'Iran à construire la centrale nucléaire de Bouchehr, propose d'implanter sur le territoire russe une entreprise conjointe d'enrichissement du combustible nucléaire en vue de dissiper les appréhensions de l'Occident.

    En visite dans la capitale russe la semaine dernière, le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l'Iran, Ali Larijani, avait salué cette idée tout en demandant qu'elle soit affinée.

    Le ministère russe des Affaires étrangères ne précise pas qui représentera l'Iran aux prochaines négociations.

    Lire aussi:

    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik