Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    G8 de Saint-Pétersbourg: l'organisation optimiste sur le paramètre altermondialiste

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    SAINT-PETERSBOURG, 8 juin - RIA Novosti. Le Comité d'organisation du sommet du G8 espère qu'il n'y aura pas d'actions non autorisées des altermondialistes au cours du sommet du G8 à Saint-Pétersbourg, qui se tiendra à la mi-juillet.

    Selon Dmitri Peskov, chef de la section des médias du Comité d'organisation du sommet, les actions des altermondialistes ou d'autres représentants d'ONG doivent se dérouler conformément aux règles en vigueur à Saint-Pétersbourg.

    "Si des demandes de ce genre sont déposées, les autorités municipales créeront des conditions favorables et détermineront les lieux de ces actions", a déclaré Dmitri Peskov.

    Les restrictions ne concerneront que les endroits de Saint-Pétersbourg où seront logés les membres des délégations.

    Les sherpas du G8 ont déjà eu plusieurs rencontres avec les représentants des ONG, et cela permet d'espérer qu'il n'y aura pas d'actions illégales, d'autant qu'il existe un cadre légal pour l'activité des organisations non gouvernementales.

    Il a notamment fait savoir que plusieurs dizaines de représentants des ONG avaient d'ores et déjà été accrédités auprès du centre de presse international où ils travailleront, contacteront les journalistes et participeront aux points de presse.

    "Le Comité d'organisation fait tout son possible en vue de soutenir leur activité", a assuré Dmitri Peskov. En cas d'actions non autorisées, des mesures appropriées seront prises contre leurs participants et leurs organisateurs en vue d'assurer la sécurité des participants au sommet et des invités, a ajouté le comité d'organisation.

    Lire aussi:

    Macron se rendra-t-il au Forum économique de Saint-Pétersbourg 2018?
    Rencontre Poutine-Trump: le Kremlin met les points sur les i
    Attentat déjoué à St-Pétersbourg: Moscou qualifie d’exemplaire la coopération avec les USA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik