Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Pas plus de 60 Tchétchènes dans les rangs des extrémistes (Kadyrov)

    Russie
    URL courte
    Elimination de Bassaïev (17)
    0 0 0

    Il ne reste pas plus de 60 séparatistes d'origine tchétchène au sein des formations armées illégales opérant dans le Caucase du Nord, a estimé mardi à Grozny le premier ministre de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov.

    GROZNY (Russie), 18 juillet - RIA Novosti. Il ne reste pas plus de 60 séparatistes d'origine tchétchène au sein des formations armées illégales opérant dans le Caucase du Nord, a estimé mardi à Grozny le premier ministre de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov.

    "Parmi les séparatistes il y a 50 à 60 Tchétchènes au plus, les autres sont des étrangers, notamment des Arabes, des Turcs et des ressortissants des républiques voisines", a-t-il indiqué.

    "La Tchétchénie abritait un repaire de terroristes avec à leur tête Chamil Bassaïev. Mais il a été éliminé, et je pense que ses complices étrangers ne tarderont pas à rentrer chez eux", a souligné le premier ministre tchétchène.

    M. Kadyrov s'est dit convaincu de pouvoir "réintégrer dans la vie normale les séparatistes d'origine tchétchène qui restent encore dans les rangs des formations armées illégales".

    Le chef du cabinet tchétchène a estimé qu'une vingtaine de membres actifs des formations armées illégales répondraient à l'appel des autorités russes et reviendraient à une vie pacifique, mais qu'un "autre sort" attendait les réfractaires. Il a par ailleurs évalué à environ 200 le nombre des indécis.

    Dossier:
    Elimination de Bassaïev (17)

    Lire aussi:

    Après l’attentat de l’Opéra, les Tchétchènes en France, «objets de méfiance»?
    Les «patrouilleurs de la charia» tchétchènes terrorisent l’Europe
    L’homosexuel tchétchène s’excuse et se dit victime de la presse occidentale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik