Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'Etat introduit de nouvelles méthodes de contrôle des organisations religieuses (Kommersant)

    Russie
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 8 décembre - RIA Novosti. Les dirigeants religieux des confessions traditionnelles de la Russie ont l'intention de demander au président et au gouvernement d'annuler la nouvelle forme des comptes rendus des organisations religieuses qui tombent sous le coup de la loi sur les associations à but non-lucratif. Les leaders de cinq églises protestantes ont déjà envoyé une lettre formulant cette demande au premier vice-premier ministre russe Dmitri Medvedev. Les ecclésiastiques sont indignés par la nécessité de soumettre au Service fédéral d'enregistrement des données sur le nombre de fidèles assistant aux offices, sur le montant des donations, etc.

    "A quoi bon répéter le travail du fisc?", s'étonne le pasteur des chrétiens évangéliques Constantin Bendas. "Nous sommes assez transparents sur le plan financier, nous rendons rigoureusement compte de nos activités aux services fiscaux".

    Les représentants des autres confessions traditionnelles sont également indignés par les innovations gouvernementales et ont l'intention d'exiger l'annulation des nouvelles règles. "L'Eglise orthodoxe russe s'apprête à adresser un message analogue aux organes fédéraux du pouvoir, a reconnu Xenia Tchernega, juriste du Patriarcat de Moscou. Il faut tenir compte des traits particuliers des organisations religieuses, on ne peut les mettre à la même enseigne que les associations à but non-lucratif". Selon elle, le nouveau système des comptes rendus occasionnera de grandes difficultés à l'Eglise orthodoxe russe.

    "Bien entendu, les nouvelles règles constituent une atteinte à la vie intérieure de l'église", a déclaré le rabbin Zinovi Kogan, président du Congrès des communautés et des organisations religieuses juives, soutenant les protestants.

    "Nous nous adresserons au président, car ces mesures de contrôle sont inadmissibles dans les conditions de la démocratie, a indiqué Ravil Gaïnoutdine, président du Conseil des muftis de Russie, qui soutient lui aussi ses collègues. Le rôle de l'Etat est d'enregistrer les organisations religieuses, et non de compter le nombre de croyants assistant aux offices et les sommes d'argent collectées".

    "Ce problème ne pourra pas être réglé par Dmitri Medvedev, a déclaré Andreï Sebentsov, secrétaire responsable de la commission pour les associations religieuses auprès du gouvernement russe, commentant l'initiative des protestants. L'arrêté gouvernemental a été signé en conformité avec la loi sur les associations à but non-lucratif. Il n'y a aucune raison de revoir ce document".

    Lire aussi:

    L’ambassadeur d’Ukraine convoqué au Vatican: Kiev dément
    Explosions en Égypte: Poutine appelle à éradiquer ensemble le terrorisme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik