Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La future conférence sur l'Irak aura pour objectif une réconciliation nationale dans ce pays (Moscou)

    Russie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 10 avril - RIA Novosti. La future conférence de mai prochain sur l'Irak aura pour objectif de rechercher des voies à emprunter en vue d'une réconciliation nationale dans ce pays, a déclaré mardi lors d'une conférence de presse à RIA Novosti Sergueï Prikhodko, assistant du président russe.

    "Nous sommes satisfaits du fait que la décision de convoquer une conférence internationale sur l'Irak a été finalement adoptée", a-t-il indiqué.

    Et de rappeler que l'idée même de la convocation d'une telle conférence a été initialement avancée par le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine. "Au départ, cette initiative n'a pas été soutenue par tous dans la même mesure, mais, comme la vie elle-même l'a démontré, l'appel adressé aux politiques et hommes d'Etat avait été finalement entendu", a noté le représentant de la présidence russe.

    "La conférence entamera ses travaux le 4 mai prochain. Nous souhaitons plein succès à cette conférence. Nous en voyons la tâche principale dans une réconciliation nationale dans ce pays. Sans cela, sans l'engagement dans le processus politique de tous les acteurs et mouvements politiques réels de l'Irak sans exception, il sera tout simplement difficile de parvenir à la paix dans le pays", est l'avis de l'assistant du chef de l'Etat russe.

    Comme l'a souligné Sergueï Prikhodko, la Russie prendra la part la plus active aux travaux de cette future conférence. "C'est notre initiative, et nous sommes satisfaits du fait que cette initiative se réalise avec succès. Quoi qu'il en soit, c'est le bilan définitif de cette conférence qui comptera évidemment le plus", a-t-il dit en conclusion.

    Lire aussi:

    Moscou: la lutte anti-terroriste exige des «approches consolidées et équilibrées»
    Les sanctuaires de la Crimée
    Président russe: «Dur de dialoguer avec un pays qui confond l’Autriche et l’Australie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik