Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Russie a l'intention d'aider l'Egypte à produire du pétrole et du gaz (Gazeta.Ru)

    Russie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 12 avril - RIA Novosti. Gazprom va enrichir son expérience de travail avec le gaz naturel liquéfié et aider l'Egypte à accéder aux marchés européens. Mais l'objectif principal de cette "amitié gazière" est ailleurs: l'Egypte peut aider la Russie à créer une OPEP du gaz.

    Trois mémorandums de compréhension ont été signés à l'issue des pourparlers entre le ministre russe de l'Industrie et de l'Energie Viktor Khristenko et le ministre égyptien du Pétrole Sameh Fahmi. Les deux pays coopéreront dans l'industrie des matières premières. Il s'agit, en premier lieu, de la prospection des réserves de pétrole et de gaz, ainsi que des minerais aurifères. Les mémorandums prévoient également un travail commun des spécialistes russes et égyptiens dans l'extraction et le raffinage de pétrole. La Russie envisage aussi d'aider l'Egypte à mettre au point des systèmes modernes de traitement du gaz, elle lui fournira même des équipements. En outre, la Russie apportera son assistance en matière de transport du gaz égyptien jusqu'au consommateur final.

    Manifestement, ce consommateur sera l'Europe, mais, il est vrai, cela n'est pas pour tout de suite, car l'Egypte doit accroître considérablement ses volumes d'extraction. "En ce moment, l'extraction du gaz en Egypte est insignifiante, indique l'analyste de la banque MDM Andreï Gromadine. Mais à l'avenir, lorsque l'extraction industrielle du gaz y sera développée, le gaz égyptien sera acheminé probablement vers les pays d'Europe. Il est inutile de le vendre au Proche-Orient, car cette région en a déjà suffisamment".

    Les experts estiment qu'il s'agit moins d'un intérêt de l'Egypte pour l'expérience de Gazprom que de l'intérêt de Gazprom lui-même à acquérir une nouvelle expérience. "Le marché du GNL se développe rapidement, explique l'analyste d'Alfa-bank Konstantin Batounine. Gazprom peut acquérir une expérience très précieuse, car le marché du gaz liquéfié est quelque chose de nouveau pour lui".

    D'autre part, estime Konstantin Batounine, à la lumière du sommet gazier de Doha qui a fait beaucoup de bruit et où a été examinée la possibilité de créer une OPEP du gaz, il est évident que la coopération entre la Russie et l'Egypte comportera ensuite la coordination commune des livraisons de gaz et le partage des marchés d'écoulement. "Mais tout cela est dans une perspective lointaine", précise l'analyste.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Pour le pétrolier allemand Wintershall, le gaz russe est le plus compétitif
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    «Les USA ne pourraient pas approvisionner l'UE en gaz à la place de la Russie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik