Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Moscou boude le Forum économique russe de Londres (Kommersant)

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 20 avril - RIA Novosti. Les fonctionnaires boycotteront le Forum économique russe qui ouvre ses portes dimanche prochain à Londres. Les noms de tous les responsables des administrations et des compagnies publiques ont disparu de l'agenda. Tous les regards sont tournés vers le Kremlin qui semble avoir donné l'ordre de se décommander au profit du forum de Saint-Pétersbourg. Pour le président russe, si fonctionnaires et patrons ont besoin de se parler, ils n'ont qu'à se réunir en Russie.

    En février dernier encore, contrairement à ses éditions précédentes, le Forum économique russe de Londres promettait de battre tous les records en termes de présence de l'Etat. Toutefois, les noms de la plupart des fonctionnaires sont absents dans la version définitive du programme de l'événement. Trois sources proches de la présidence russe expliquent ce revirement massif par une "consigne venue d'en haut".

    Une source a notamment raconté que, trois semaines plus tôt, l'assistant du président Viktor Ivanov a "conseillé" aux fonctionnaires d'éviter de faire de Londres "un deuxième Courchevel", en allusion à la station de ski huppée des Alpes françaises, lieu de villégiature préféré de l'élite politique et économique russe. Selon une autre source, le boycott du Forum économique russe de Londres a été décidé mercredi ou jeudi par le Kremlin après une série de conflits avec le Foreign Office au sujet du réfugié politique Boris Berezovski. Enfin, la réaction de différentes structures européennes et américaines face à la "marche du désaccord", une manifestation de l'opposition radicale qui s'est déroulée le week-end dernier à Moscou et Saint-Pétersbourg, semble avoir également alimenté l'antibritannisme du Kremlin.

    "Ont été autorisés à se rendre à Londres seulement ceux qui préparaient des IPO. Les autres interviendront au Forum économique russe de Saint-Pétersbourg en juin prochain", a déclaré une source proche des autorités. Une autre source a précisé que la consigne n'avait été diffusée que mercredi matin. Mardi encore, le patron d'une grande compagnie publique où travaille ladite source préparait son propre rapport pour le forum londonien et ne pensait pas une seconde se décommander.

    D'ailleurs, les organisateurs du Forum économique russe de Londres ne croient pas que cette situation puisse influer sur la popularité de l'événement où sont attendus un nombre record de chefs d'entreprise.

    Certains représentants de compagnies privées estiment par ailleurs que le Kremlin souhaite simplement renforcer le statut du Forum économique de Saint-Pétersbourg organisé par le ministère russe du Développement économique en partenariat avec le Forum économique mondial de Davos.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Un homme politique autrichien demandera à Poutine de créer un forum annuel à Sotchi
    SPIEF 2017: le programme de Poutine sera «vaste et intéressant»
    SPIEF: l’économie globale en quête d’un nouveau point d’équilibre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik