Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Poutine: poursuivre la politique financière conservatrice de l'Etat

    Russie
    URL courte
    Message 2007 de Poutine à l’Assemblée fédérale (12)
    0 0 0 0
    MOSCOU, 26 avril - RIA Novosti. Le président russe Vladimir Poutine s'est déclaré jeudi en faveur de la poursuite de la politique financière conservatrice de l'Etat en matière de correction du rôle et de la structure du Fonds de stabilisation.

    "Aujourd'hui le caractère des problèmes économiques implique une correction du rôle et de la structure du Fonds de stabilisation qui doit rester dans le cadre de la poursuite indiscutable d'une politique financière conservatrice", a-t-il indiqué dans son message annuel à l'Assemblée fédérale (parlement).

    Le président a rappelé que, conformément à son message budgétaire pour 2008-2010, tous les revenus pétrogaziers seraient répartis en trois catégories.

    La première viendra alimenter le Fonds de réserve destiné à minimiser les risques pour l'économie russe en cas de chute des prix des matières énergétiques sur les marchés internationaux, à soutenir la stabilité macroéconomique et la lutte contre l'inflation.

    "Cela a pour but d'augmenter les revenus financiers de la population", a souligné Vladimir Poutine.

    Une deuxième partie doit être redirigée vers le budget fédéral pour la réalisation de programmes sociaux d'envergure.

    Le restant des revenus pétrogaziers sera reversé au Fonds pour les générations futures.

    "Je considère que les ressources de ce fonds doivent être utilisées pour l'augmentation de la qualité de vie des gens, pour l'amélioration du bien-être tant de la génération actuelle que des générations futures", a indiqué le président russe.

    Dossier:
    Message 2007 de Poutine à l’Assemblée fédérale (12)

    Lire aussi:

    Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
    Aucune censure: Poutine commente l'affaire Serebrennikov
    Pourquoi Facebook devrait payer ses utilisateurs
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik