Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'affaire Litvinenko indépendante des relations russo-britanniques (Sergueï Ivanov)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 23 mai - RIA Novosti. Selon le premier vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov, l'affaire Litvinenko n'a rien à voir avec les relations russo-britanniques.

    A son avis, ces relations se développent normalement et le chiffre du commerce entre les deux pays ne cesse de croître.

    Selon M. Ivanov, ce sont le tribunal et le Parquet général russes qui doivent décider du sort du citoyen russe Andreï Lougovoï inculpé mardi par le parquet royal britannique du meurtre d'Alexandre Litvinenko. Cependant, a précisé le premier vice-premier ministre, M. Lougovoï ne sera traduit en justice que lorsque la Grande-Bretagne aura transmis les preuves de sa culpabilité aux autorités compétentes russes.

    "Nous avons un tribunal et un ministère public. Ce sont des organismes indépendants du pouvoir exécutif. Dès qu'ils auront reçu le dossier (autant que je sache, celui-ci n'est toujours pas arrivé), ils prendront une décision en toute indépendance", a souligné M. Ivanov.

    Conformément à l'article 61 de la Constitution de Russie, aucun citoyen russe ne peut être extradé.

    L'ex-officier du Service fédéral de sécurité (FSB) Alexandre Litvinenko est décédé le 23 novembre dernier à Londres. Les spécialistes de l'agence britannique de protection de la santé affirment avoir découvert dans son corps des traces de polonium-210. Quant aux médecins, ils ont nié toute possibilité d'empoisonnement. Il est à noter que les autorités britanniques refusent, depuis six mois, de rendre publiques les causes du décès d'Alexandre Litvinenko.

    M. Lougovoï a rejeté les accusations portées contre lui en déclarant qu'elles avaient nécessairement "des dessous politiques". Il s'est dit choqué par l'opinion préconçue et l'injustice des forces de l'ordre britanniques et a ajouté qu'il allait faire prochainement des "déclarations sensationnelles".

    Lire aussi:

    Moscou désigne le principal intéressé dans le meurtre de Litvinenko à Londres
    Parquet russe: Berezovsky a agi en coordination avec le renseignement britannique
    «Is fecit, cui prodest, il se peut que l’affaire Skripal ait été montée par la CIA»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik