Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Russie: des frappes nucléaires préventives sont possibles (Balouïevski)

    Russie
    URL courte
    0 4 0 0

    La Russie est prête si nécessaire à faire un usage préventif de la force militaire, et le cas échéant de l'arme nucléaire, afin de défendre sa souveraineté et celle de ses alliés, a déclaré samedi le chef d'état-major général des forces armées russes, le général Iouri Balouïevski.

    MOSCOU, 19 janvier - RIA Novosti. La Russie est prête si nécessaire à faire un usage préventif de la force militaire, et le cas échéant de l'arme nucléaire, afin de défendre sa souveraineté et celle de ses alliés, a déclaré samedi le chef d'état-major général des forces armées russes, le général Iouri Balouïevski.

    "Nous ne comptons attaquer personne, mais nous souhaitons que nos partenaires se tiennent pour dit qu'afin de défendre notre souveraineté et l'intégrité territoriale de la Russie et de ses alliés, nous utiliserons les forces armées, éventuellement de manière préventive. Ceci comprend l'usage de l'arme nucléaire, dans les cas prévus par la doctrine militaire russe", a-t-il déclaré lors d'une conférence intitulée "Sécurité nationale de la Russie à l'étape actuelle".

    "La force militaire peut et doit être employée afin de démontrer la détermination de nos hauts dirigeants à défendre les intérêts de la Russie, et doit être, dans le pire des cas, utilisée massivement quand tous les autres moyens sont sans effet", a-t-il indiqué.

    Selon M. Balouïevski, l'histoire et l'expérience montrent qu'une militarisation excessive de la société, en l'absence de guerre, sape les fondements de son existence.

    "La transition actuelle de la Russie vers un nouveau contexte économique constitue un défi sérieux, plus économique que militaire, pour les forces armées. A notre époque, le programme de construction militaire doit être coordonné grâce à une planification financière à différents niveaux afin d'assurer la sécurité. Telle est le nouvel enjeu du commandement des forces armées", a conclu M. Balouïevski.

    Lire aussi:

    «Nous sommes à deux doigts d'une guerre nucléaire»
    Qui déclenchera l'Armaguédon nucléaire ?
    «La guerre est à deux pas, mais les USA ne sont pas au courant»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik