Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Statut du Kosovo: une solution négociée encore possible (ministère russe des AE)

    Russie
    URL courte
    Statut du Kosovo (2007) (365)
    0 0 0 0

    La voie des négociations dans le règlement du statut du Kosovo, qui cherche à obtenir son indépendance à l'égard de la Serbie, n'est pas encore épuisée, considère le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Kisliak.

    MOSCOU, 19 janvier - RIA Novosti. La voie des négociations dans le règlement du statut du Kosovo, qui cherche à obtenir son indépendance à l'égard de la Serbie, n'est pas encore épuisée, considère le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Kisliak.

    "Nous sommes convaincus qu'une résolution concertée du problème du statut du Kosovo peut encore être atteinte par voie de négociation", a-t-il déclaré à Moscou au cours d'une conférence intitulée "Sécurité nationale de la Russie à l'étape actuelle".

    Les Kosovars albanais réclament l'indépendance vis-à-vis de la Serbie. L'Occident est prêt à reconnaître l'indépendance du Kosovo, mais Belgrade ne peut lui accorder qu'une vaste autonomie. La Russie estime que ce problème doit être réglé conformément au droit international, avec la participation de toutes les parties intéressées et d'organisations internationales.

    Bien que faisant formellement partie intégrante de la Serbie, le Kosovo est administré depuis 1999 par l'ONU.

    Le président russe Vladimir Poutine a déclaré vendredi qu'il était opposé à une déclaration unilatérale, la qualifiant d'"illégale et immorale", alors que celle-ci est considérée comme inéluctable par la diplomatie américaine.

    Dossier:
    Statut du Kosovo (2007) (365)

    Lire aussi:

    «La division du Kosovo provoquera une réaction en chaîne»
    Le Président serbe prêt à négocier avec les Albanais du Kosovo
    Crimée, Kosovo: le Président tchèque dénonce le «double standard»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik