Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Kosovo: l'UE doit se montrer raisonnable (Lavrov)

    Russie
    URL courte
    0 101
    MOSCOU, 23 janvier - RIA Novosti. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov espère que l'Union européenne adoptera une position raisonnable concernant le règlement du statut du Kosovo.

    "Nous sentons émerger des esprits dotés de bon sens au sein de l'UE, à défaut d'entendre leur voix. Ces voix sont certes encore faibles, mais la réflexion s'intensifie, et l'on commence à envisager la réaction des Etats voisins où une population albanaise est aussi présente, et les conséquences possibles, non seulement dans les Balkans, mais dans d'autres régions du monde", a-t-il indiqué au cours d'une conférence de presse consacrée au bilan diplomatique de la Russie en 2007.

    Selon lui, Moscou est conscient que de nombreux Etats subissent une intense pression.

    "Il faut cependant s'efforcer de dire la vérité et ne pas adopter la technique de l'autruche face à un problème extrêmement complexe, sous le seul prétexte que le statu quo est devenu intenable", a fait remarquer le chef de la diplomatie russe.

    M. Lavrov a fait remarquer que l'Union européenne cherchait activement à modeler le droit international en fonction de ses propres ambitions politiques.

    L'UE tente de convaincre la communauté internationale que la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Kosovo n'exclut pas l'indépendance de la province et que l'appartenance à la Serbie n'est qu'une étape de transition, a affirmé le ministre.

    "Ce raisonnement ne résiste pas à la critique, les ministres comprennent parfaitement ce qui est en jeu. Une résolution du Conseil de sécurité rédigée noir sur blanc et adoptée à la majorité fait l'objet de manipulations douteuses et impropres, afin de justifier des manoeuvres politiques", a-t-il conclu.

    Lire aussi:

    L’UE débloque 2 M EUR pour une campagne d’information en Serbie. Dans quel but?
    «La division du Kosovo provoquera une réaction en chaîne»
    Crimée et Kosovo: le Président tchèque fustige le deux poids deux mesures
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik