Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Présidentielle russe: Kassianov disqualifié entamera un recours (porte-parole)

    Russie
    URL courte
    Présidentielle russe (77)
    0 201
    MOSCOU, 24 janvier - RIA Novosti. Mikhaïl Kassianov entamera un recours contre la décision de la Commission électorale centrale (CEC) russe, qui a refusé d'enregistrer sa candidature à l'élection présidentielle du 2 mars prochain en raison d'irrégularités massives lors de la collecte des signatures de soutien.

    "Nous venons de recevoir le protocole de conclusion du groupe de travail de la CEC. Le nombre de "signatures d'électeurs réalisées par une autre personne" est passé de 170 à 213. En outre, les juristes de l'état-major de campagne travaillent actuellement sur les autres remarques, à savoir la présentation des listes de signatures, afin que la CEC prenne acte de nos objections", a déclaré la porte-parole de l'ancien premier ministre Elena Dikoune.

    Le secrétaire de la CEC Nikolaï Konkine a annoncé jeudi que la Commission électorale centrale de Russie avait invalidé 13,38% des signatures recueillies en faveur de l'ex-premier ministre Mikhaïl Kassianov.

    Ainsi, la candidature de M. Kassianov ne pourra pas être enregistrée pour l'élection, le nombre de signatures invalidées ne pouvant pas dépasser 5% du total d'après la loi.

    L'ex-premier ministre n'a pas reçu le protocole de conclusion de la vérification des signatures, bien qu'il ait été invité à cette fin, selon M. Konkine.

    M. Kassianov se trouve actuellement à Bruxelles, selon des informations recueillies par RIA Novosti.

    Des listes de signatures falsifiées avaient auparavant été découvertes à Rybinsk (région de Iaroslavl, au nord de Moscou) et dans la république des Marii El (sur la Volga, à l'est de Moscou), avait déclaré mardi 22 janvier la porte-parole du Parquet général, Tatiana Tchernycheva, avant d'annoncer l'ouverture d'une enquête judiciaire pour "falsification de documents électoraux" (art. 142-2 du Code pénal).

    Quatre autres candidats briguent la succession de Vladimir Poutine à la présidence russe: le premier vice-premier ministre russe Dmitri Medvedev, dont la candidature a été avancée par le parti au pouvoir Russie unie, le communiste Guennadi Ziouganov, le leader du Parti libéral-démocrate (LDPR) Vladimir Jirinovski et le dirigeant du Parti démocratique de Russie Andreï Bogdanov.

    Dossier:
    Présidentielle russe (77)

    Lire aussi:

    Des observateurs internationaux interdits d'accès à la présidentielle russe de 2018?
    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Législatives 2011: Russie unie, parti le plus populaire (sondage)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik