Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Russie: la politique étrangère pourrait passer aux mains du premier ministre (Kommersant)

    Russie
    URL courte
    0 01
    MOSCOU, 30 mai - RIA Novosti. La Russie remplace son ambassadeur aux Etats-Unis; Iouri Ouchakov en poste à Washington depuis 1999 est rentré à Moscou où il pourrait être nommé prochainement adjoint du vice-premier ministre Sergueï Sobianine, chef de l'appareil du gouvernement russe, rapporte vendredi le quotidien Kommersant.

    On suppose qu'une structure indépendante chargée de la politique étrangère sera créée pour les besoins du gouvernement et du premier ministre Vladimir Poutine. Selon les représentants du Département d'Etat américain, cette nomination pourrait assurer "l'interception" par le gouvernement des fonctions du président Dmitri Medvedev et de son administration dans le domaine de la politique étrangère.

    Selon les renseignements dont dispose le quotidien Kommersant, le décret du président Dmitri Medvedev sur la cessation des fonctions de Iouri Ouchakov aux Etats-Unis a déjà été signé, mais n'a pas encore été publié. Sa nomination au poste d'adjoint de Sergueï Sobianine a été confirmée par trois sources au sein du pouvoir russe: deux sources au gouvernement et une autre à l'administration présidentielle.

    La tâche de Iouri Ouchakov devrait consister à coordonner le travail du gouvernement en matière de politique étrangère. D'une part, ces questions relèvent du ministère russe des Affaires étrangères et du président Dmitri Medvedev. D'autre part, l'activité du gouvernement (et non du ministère des Affaires étrangères) au niveau international se réduisait ces derniers temps à l'activité des commissions intergouvernementales, qui coordonnent rarement leur travail entre elles et s'occupent, pour l'essentiel, des questions purement économiques.

    Une source proche du Département d'Etat américain a déclaré au quotidien que la nouvelle nomination éventuelle de Iouri Ouchakov signifierait "le passage des fonctions du président russe dans le domaine de la politique étrangère au premier ministre", et équivaudrait à une "rétrogradation pour le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov".

    La source a également mentionné les rapports étroits existant entre Iouri Ouchakov et Igor Ivanov, ancien chef de la diplomatie russe et ex-secrétaire du Conseil de sécurité russe, dont la candidature avait été proposée par Evgueni Primakov. Compte tenu de tout cela, on peut s'attendre, selon la source, au "renforcement de la rhétorique d'Evgueni Primakov dans la politique étrangère russe", ainsi qu'au retour d'Igor Ivanov dans la grande politique.

    Dirigée par Iouri Ouchakov, la politique étrangère du gouvernement russe pourrait s'avérer plus dure que précédemment. Le 1er février de l'année dernière, l'ambassadeur russe à Washington a publié dans le Los Angeles Times un article qualifié de programme par ceux qui connaissent Iouri Ouchakov. Bien que cet article soit intitulé "Salut amical de Russie", le ton y est très dur à l'égard des Etats-Unis. "Nous ne permettrons à personne de déterminer notre politique intérieure et étrangère, écrivait l'ambassadeur. Nous considérons comme offensant le point de vue, partagé par certains à Washington, selon lequel on peut se servir de la Russie lorsque c'est nécessaire, et ensuite s'en détourner et même l'insulter lorsqu'elle ne peut rien apporter aux intérêts des Etats-Unis".

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Vladimir Poutine invite Emmanuel Macron au Forum économique de Saint-Pétersbourg
    L’Ukraine sera le plat de résistance au menu de la rencontre Poutine-Macron
    Moscou veut proposer son adjoint au secrétaire général de l'Onu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik