Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Des fraudes colossales aux élections à Moscou révélées par les sociologues (médias)

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    Comme il ressort du sondage réalisé par le Centre Levada parmi les Moscovites qui se sont rendus aux urnes le 11 octobre, le nombre d'électeurs a été inférieur de 20% aux résultats officiels des élections à la Douma (Assemblée législative) de Moscou, lit-on mardi dans le quotidien Vedomosti.

     Comme il ressort du sondage réalisé par le Centre Levada parmi les Moscovites qui se sont rendus aux urnes le 11 octobre, le nombre d'électeurs a été inférieur de 20% aux résultats officiels des élections à la Douma (Assemblée législative) de Moscou, lit-on mardi dans le quotidien Vedomosti.

    Le sondage du Centre Levada (réalisé du 22 au 27 octobre parmi 1000 personnes, la marge d'erreur étant de 5,2%) a montré que le parti Russie unie avait été crédité de 46,1% des Moscovites qui ont affirmé s’être rendus aux urnes. 27,1% des Moscovites ont reconnu avoir voté pour le KPRF (parti communiste); 11,8%, pour le LDPR (Parti libéral-démocrate de Russie); 7,9%, pour Russie Juste et 3,9% pour Iabloko. Plus de la moitié des personnes interrogées - 54,7% - n'ont pas voté.

    Ces chiffres divergent aussi bien des résultats officiels du vote (seuls les adhérents de Russie unie qui ont recueilli 66,25% des voix et les communistes avec 13,3% peuvent être représentés dans le parlement de la capitale) que des prévisions électorales du Centre Levada. Le sondage sociologique (réalisé entre le 28 septembre et le 2 octobre; participation de 27,4%, le chiffre officiel étant de 31%) a prévu que le parti Russie unie gagnerait 59,5% des voix; le KPRF, 17,9%; le LDPR, 8,4%; Russie Juste, 6,4% et Iabloko, 3,0%.

    Le sondage électoral a été réalisé deux semaines avant le jour du vote. Pendant cette période, le nombre de ceux ayant l’intention de voter augmente et les partisans des partis d'opposition se mobilisent, indique le vice-directeur du Centre Levada Alexeï Grajdankine pour expliquer la divergence des chiffres. Par conséquent, le nombre des partisans de Russie unie doit diminuer, ce qui avait été établi par le sondage. Il y a une autre raison de la diminution du nombre des partisans de Russie unie : selon lui, ce sont les scandales qui ont éclaté après les élections, ce qui n'exclut pas que certains sondés n'aient pas avoué leurs sympathies pour le parti au pouvoir.

    Cependant, même malgré ces faits, les résultats du sondage témoignent de fraudes immenses, estime Alexeï Grajdankine: tous les sondages ont révélé une participation moindre, non pas 31%, mais 23%, le résultat du parti Russie unie ne dépassait pas 50% et 3 à 4 partis pouvaient être représentés à la Douma de Moscou. Par conséquent, on peut estimer à des centaines de milliers les bulletins supplémentaires et truqués, constate Alexeï Grajdankine.

    Des chiffres analogues découlent des sondages réalisés par le KPRF, rappelle le membre du Comité Central du parti communiste Vadim Soloviev. Selon les résultats de ce sondage, Russie unie était assurée de près de 46%, le KPRF, 28%, Russie Juste et le LDPR recueillaient également suffisamment de suffrages pour siéger au parlement, la participation était de 23%. Naturellement, cela témoigne qu’il y a eu des fraudes, estime Vadim Soloviev: les autorités ont tout simplement augmenté la participation en ajoutant des bulletins supplémentaires en faveur de Russie unie.

    Ce texte tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Législatives 2011: Russie unie, parti le plus populaire (sondage)
    Un sondage dévoile combien de Russes voteraient Poutine
    Le Kremlin commente le sondage sur un candidat inexistant au poste de Président russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik