Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Caucase, une région stratégique pour la Russie (Khloponine)

    Russie
    URL courte
    0 1710

    Le Caucase n'est pas une "bombe atomique", mais une région stratégique pour la Russie, a déclaré Alexandre Khloponine, vice-premier ministre et représentant plénipotentiaire du président russe dans la région fédérale du Caucase du Nord.

    Le Caucase n'est pas une "bombe atomique", mais une région stratégique pour la Russie, a déclaré samedi à Moscou Alexandre Khloponine, vice-premier ministre et représentant plénipotentiaire du président russe dans la région fédérale du Caucase du Nord.

    "Le Caucase n'est pas une bombe atomique ni un baril de poudre sur lequel nous sommes assis. C'est un territoire stratégique pour la Russie", cela explique pourquoi les autorités russe "y investissent tant d'argent et y maintiennent tant d'unités militaires", a indiqué M.Khloponine devant les journalistes.

    Le Caucase du Nord permettra "d'augmenter le potentiel intellectuel de la Russie", c'est "une zone-tampon qui protège la Russie contre le terrorisme, l'extrémisme et le faux islam, (…) un pont unique reliant (la Russie) au Proche-Orient, un autre territoire stratégique pour la Russie. La Caucase constitue en outre le potentiel démographique de la Russie, c'est la seule région russe où la population est en hausse", a estimé le responsable.

    Il a appelé les autorités à "anéantir les criminels qui se cachent dans les forêts et qui ne sont plus trop nombreux" et à tout faire pour que les jeunes habitants du Caucase apprennent à travailler au lieu de porter les armes.

    "La stratégie de développement du Caucase du Nord doit reposer sur la construction des usines", a conclu le représentant du président russe.

    Lire aussi:

    Poutine: Washington soutenait activement les terroristes en Tchétchénie
    L’ADN des habitants du Caucase n’a pas changé depuis 8.000 ans
    Entre le Grand Caucase et les côtes de la mer Noire, l’envoûtante ville de Sotchi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik