Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Pussy Riot: la défense demande un report de peine

    Russie
    URL courte
    Affaire Pussy Riot (71)
    0 0 0

    La défense de deux membres du groupe punk Pussy Riot, condamnées à deux ans de prison pour hooliganisme, demande à la justice de reporter l'exécution de la peine prononcée à leur encontre, a déclaré l'avocat Mark Feïgine cité par l'Agence russe d'information juridico-légale (RAPSI).

    La défense de deux membres du groupe punk Pussy Riot, condamnées à deux ans de prison pour hooliganisme, demande à la justice de reporter l'exécution de la peine prononcée à leur encontre, a déclaré l'avocat Mark Feïgine cité par l'Agence russe d'information juridico-légale (RAPSI).

    "Nous avons soumis une demande ad hoc au tribunal, la date de son examen n'est pas fixée pour le moment", a fait savoir l'avocat.

    Selon lui, la défense demande aux juges de ne pas envoyer Maria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova en prison jusqu'à ce que les enfants des intéressées atteignent l'âge de 14 ans.

    Le 21 février dernier, trois jeunes femmes encagoulées - Maria Alekhina, Ekaterina Samoutsevitch et Nadejda Tolokonnikova - ont improvisé une "prière punk" devant l'autel de la cathédrale du Christ Sauveur de Moscou, haut lieu du culte orthodoxe russe, en suppliant la Sainte Vierge de "chasser Poutine". Une vidéo de cette performance est disponible sur Internet.

    Le 17 août, un tribunal de Moscou a reconnu les prévenues coupables de hooliganisme et les a condamnées à deux ans de colonie pénitentiaire. L'affaire a suscité un fort retentissement international. Le 10 octobre, à l'issue d'un procès en appel, la peine de deux ans de prison a été remplacée par une condamnation avec sursis pour Ekaterina Samoutsevitch qui a été remis en liberté, vu son "rôle insignifiant" dans la performance.

     

    Dossier:
    Affaire Pussy Riot (71)

    Lire aussi:

    Saint-Pétersbourg : un partisan du groupe Pussy Riot s'est cousu la bouche
    Réforme pénitentiaire: «une politique pénale n’est pas faite pour désengorger les prisons»
    Nadejda Savtchenko fonde son propre parti politique en Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik