Ecoutez Radio Sputnik
    Arctique

    Arctique: l’Onu examinera en 2016 la demande d'extension du territoire russe

    © Flickr / P J Hansen
    Russie
    URL courte
    9152
    S'abonner

    La requête de la Russie de l'extension du plateau continental arctique, déposé à l'Onu, devrait être examinée en février ou en mars 2016, a déclaré le porte-parole du secrétaire général de l’Onu Farhan Haq.

    La demande de la Fédération de Russie partiellement modifiée porte sur l'extension du plateau continental dans l'Océan glacial arctique via le rattachement de la dorsale de Lomonosov et d'autres entités qu'elle considère comme de nature continentale. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, la demande de Moscou devrait être considérée prioritairement à l’automne 2015.

    La 39e session de la Commission de l’Onu en octobre-novembre 2015 ne prévoit pas de séances plénières. C’est pourquoi la requête sera inscrite à l’ordre du jour préalable de la 40e session qui se tiendra en février-mars 2016, a annoncé Farhan Haq. L’Assemblée générale devrait fixer la date fin décembre, a précisé M. Haq.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a précisé que la demande revendique un territoire sur quelques 1,2 million de kilomètres carrés dans l'Arctique. Il s’agît d’une portion de la dorsale de Lomonossov et de celle de Mendeleïev, deux territoires qui se situent au-delà des 200 milles marins (environ 350 kilomètres) au large des côtes russes. Moscou avait déjà fait une requête similaire en 2001. Mais les experts onusiens avaient alors exigé que la Russie apporte des preuves scientifiques supplémentaires pour appuyer sa revendication.

    Lire aussi:

    Arctique: Washington en passe de perdre la guerre non déclarée face à Moscou
    L'Arctique déclarée zone de pêche interdite
    Arctique: les USA incapables de faire face à la Russie
    Arctique: la Russie déploie de nouveaux radars et chasseurs
    Diplomate US: la coopération avec Moscou sur l’Arctique essentielle
    Tags:
    plateau continental, ONU, Farhan Haq, Arctique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik