Ecoutez Radio Sputnik
    Lac Baïkal (archives)

    La Russie célèbre la Journée du lac Baïkal

    © Sputnik . Ilia Pitalev
    Russie
    URL courte
    10460

    Selon un sondage réalisé en 2013, plus de la moitié des Russes (58%) considèrent le lac Baïkal, en Sibérie orientale, comme un symbole de leur pays.

    La Russie célèbre dimanche la Journée du lac Baïkal, la plus grande réserve d'eau douce du monde.

    Le Baïkal est le lac le plus profond du monde. Sa profondeur moyenne est de plus de 730 mètres, et sa plus grande profondeur mesurée est de 1.637 mètres. Sa superficie est de 31.500 km², ce qui correspond à la taille d'un pays comme la Belgique.

    Des experts ont calculé qui si toute l'eau du Baïkal (23.000 km³) était partagée entre les habitants de la Russie, chaque personne disposerait d'un convoi de 2.773 citernes de 60 tonnes d'eau. Le Baïkal a plus d'eau que les cinq Grands lacs de l'Amérique du Nord et même plus que la mer Baltique.

    L'âge du lac est estimé à 25-35 millions d'années, ce qui est unique pour un lac, car l'existence de la majorité de lacs, surtout d'origine glaciaire, est limitée à 10.000 voire 15.000 ans puisque par la suite, ils se remplissent de vase et se transforment en marais. L'eau du lac est limpide, permettant de voir des objets et des pierres se trouvant à une profondeur de 40 mètres.

    Le lac possède ses propres mécanismes puissants d'autopurification. Grâce aux écrevisses qui constituent 80% de la masse biologique du lac, son eau est pure et potable. 

    En hiver, presque toute la superficie du lac est gelée, à part un petit tronçon long de 15 à 20 kilomètres à la source du fleuve Angara.

    Lac Baïkal
    © Sputnik . Anton Denisov
    Le lac Baïkal est toujours sujet aux transformations géologiques, des séismes secouant tout le temps ses environs. 

    Il existe plusieurs versions pour expliquer l'origine du nom de Baïkal: Baï-koul (turc) – "lac riche"; Baïg-al (iakoute) — "grande eau profonde", "mer"; Baïgaal-Dalaï (mongol) — "mer naturelle, grand bassin"; Beï-Haï (chinois) – "mer du Nord". 

    Une belle légende locale raconte que le père Baïkal avait 336 affluents considérés comme ses fils et une seule fille — Angara. Ils se jetaient tous dans le père afin de le rendre plus fort. Mais sa fille est tombée amoureuse du fleuve Ienisseï et s'est mise à le nourrir par les eaux de son père. Furieux, le père Baïkal a jeté sur sa fille un énorme rocher et l'a maudite. Ce rocher, surnommé Shaman-kamen se trouve à la source d'Angara. 


    Lire aussi:

    Lac Baïkal: la Russie construira plus de 100 centres de tourisme
    JO 2014: la flamme olympique au fond du lac Baïkal
    Un glacier vieux de 100.000 ans découvert dans la région du lac Baïkal
    Les Russes citent le lac Baïkal comme symbole de leur pays (sondage)
    Tags:
    lacs, nature, environnement, Journée du lac Baïkal, Baïkal, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik