Ecoutez Radio Sputnik
    Президент России В.Путин посетил праздничный митинг-концерт Мы вместе!

    2000-2015: les interventions de Poutine rentrées dans l'histoire

    © Sputnik. Sergei Guneev
    Russie
    URL courte
    4117651032

    Le 28 septembre, le président russe Vladimir Poutine tiendra un discours à l'Assemblée générale de l'Onu. De nombreux experts attendent beaucoup de cette intervention. Sputnik présente des interventions et phrases de M. Poutine qui sont passées à la postérité.

    Année 2000. La tragédie du sous-marin Koursk

    Naufrage du Koursk
    © Sputnik.
    Il y a 15 ans, le 12 août 2000, le sous-marin nucléaire Koursk, fierté de la marine russe, a subi une avarie et a sombré avec à son bord 118 marins, dont aucun n'a survécu. Une vaste opération de sauvetage a été compliquée par de forts courants, une mauvaise visibilité et une inclinaison du Koursk d'environ 60 degrés. 

    Comme il y avait plusieurs versions du naufrage, la presse étrangère a littéralement assiégé la Russie de questions. Invité chez Larry King pour un entretien sur CNN, le président russe est resté laconique sur la question du sous-marin:

    Larry King: "Qu'est ce qui est arrivé au sous-marin Koursk?

    Vladimir Poutine: "Il a coulé."

    Année 2002. Le processus de création de l'union de la Russie et de la Biélorussie

    Vladimir Poutine a fortement critiqué ce processus d'intégration. Notamment, il n'était pas satisfait de l'approche biélorusse sur l'aspect juridique du dossier.

    Parlant devant les employés du Centre de chirurgie cardio-vasculaire Bakoulev, il a déclaré:

    "Il faudrait éviter le superflu juridique et le gâchis dans lesquels nous ne pourrons plus nous dépatouiller. Il faut que nos partenaires comprennent et décident ce qu'ils veulent. (…) Et il nous faut aussi comprendre ce que nous voulons et ce que veulent nos partenaires. Il faut séparer les mouches des boulettes".

    Année 2006. Conférence de presse suite à des négociations avec George Bush

    George Bush a déclaré à Poutine que l’Amérique avait apporté en Irak la liberté de la presse et du culte, et que "plusieurs à travers le monde disent qu'ils voudraient la même chose en Russie". Vladimir Poutine a rétorqué en souriant: "A vrai dire, nous n’aimerions pas avoir la même démocratie qu’en Irak, pour être clair".

    Année 2007. Sotchi a été choisie pour accueillir les XXIIèmes Jeux olympiques d'hiver 

    Tant les médias que les spectateurs ont estimé que l'ouverture des Jeux était splendide et qu'elle faisait appel à tout ce que la Russie avait de plus beau: ses vieilles villes, le Bolchoï, l'histoire, la musique et le sport.

    Plusieurs médias ont remarqué que les concepteurs des JO d'hiver 2014 avaient fait à Sotchi, en seulement sept ans, ce que n'importe quel autre pays aurait accompli en 10 voire 15 ans.

    Vladimir Poutine a participé activement à la promotion de la candidature de Sotchi. Lors des élections au Comité international olympique, il a rencontré ses employés en personne et a été le seul dirigeant des pays-candidats à se rendre au Guatemala pour le vote final, où il a alors prononcé un discours en anglais et en français. La plupart des experts sont persuadés que la participation en personne du président au moment du dépôt du dossier a rendu possible la victoire de la Russie. Le président du Comité international olympique Thomas Bach a parlé des JO de Sotchi comme de "super Jeux", "des Jeux d'hiver excellents".

    Vladimir Poutine: "Vous savez peut-être qu'en Russie, nous pouvons transformer des événements sportifs en un spectacle splendide et nous savons comment le faire".

    Année 2011. Bombardement de la Libye par les États-Unis

    Portrait de Mouammar Kadhafi en flammes
    © Sputnik. Andrei Stenin

    "Qui a laissé faire ça (tuer Kadhafi, ndlr)? Est-ce qu'il y a eu un tribunal? Qui a le droit d'exécuter un homme, quel qu'il soit? Tout le monde se tait", a déclaré le président lors d'une visite officielle au Danemark en 2011.

    Année 2013. Les révélations d'Edward Snowden

    "Quel sentiment ai-je à propos d'Edward Snowden? Je l'envie, car il peut le faire et ne sera jamais puni. Mais il n'y a rien de réjouissant dans cette affaire. D'autre part, il n'y a pas de raison de se démoraliser. Cela a toujours existé. L'espionnage est l'une des plus vieilles professions du monde, tout comme d'autres professions bien connues que nous n'allons pas mentionner car elles ne sont pas très nombreuses". 

    Année 2014. Forum de Valdaï tenu le 24 octobre 2014

    Lors du Forum de Valdaï tenu le 24 octobre 2014, le président russe a fait un bref mais magistral rappel de l’état des relations internationales de 1945 à nos jours:

    "Lors du Club de Discussion Valdaï, je me suis rappelé notre symbole le plus connu: l'ours qui garde sa Taïga. Savez-vous ce qui se passe? Si l'on continue à sortir des analogies pareilles, il y a une idée qui me vient à l'esprit. Et si notre ours devait rester calmement sans chasser les cochons et les jeunes truies de la Taïga, mais se nourrissait de baies et de miel. Peut-être qu'après cela on le laisserait tranquille? Mais non, on ne le laissera pas car tout le monde aspire à l'enchaîner. Et dès qu'ils l'enchaîneront, ils lui arracheront ses dents et ses griffes. Dans notre acception moderne, ce sont là ses forces de dissuasion nucléaire. Et dès que cela arrivera, que Dieu nous garde, on pourra faire main basse sur la Taïga".

    Année 2014. La Crimée est redevenue une région russe à la suite d'un référendum 

    Lors du concert-rassemblement organisé sur la place Rouge à Moscou pour célébrer la réunification de la Crimée avec la Russie, Vladimir Poutine a remercié les Criméens d'avoir choisi de revenir au sein de la Russie et a souligné:

    "Après un difficile, long et éprouvant voyage, la Crimée et Sébastopol rentrent au port natal, vers les rives natales, en Russie!".


    Lire aussi:

    Poutine à l'Onu: la Russie de retour à l'avant-scène
    Poutine: "Le surnom de tsar ne me convient pas"
    Poutine: rendre l'économie russe moins dépendante des prix du pétrole
    Poutine se dit "cœur et âme avec le Donbass"
    Canular téléphonique Poutine- Elton John: le verbatim
    Tags:
    référendum en Crimée (2014), George Bush, Mouammar Kadhafi, Vladimir Poutine, Koursk, Sotchi, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik