Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et un chiot karakatchan Buffy

    Les cadeaux de Vladimir Poutine

    © AP Photo/ Valentina Petrova
    Russie
    URL courte
    Lenta.ru
    66128001183

    Le 7 octobre, le président russe Vladimir Poutine fête son 63e anniversaire. L'an dernier, il avait préféré partir dans la taïga silencieuse pour son anniversaire. Cette année il se plongera dans la bruyante ville de Sotchi.

    Quels cadeaux pour le président?

    Ce jour d'anniversaire n'est pas un prétexte pour se reposer. Cependant, l'an dernier, contrairement à la tradition établie, le président russe avait pris un jour de congé pour partir dans la taïga sibérienne, loin des villes. Il avait fait du repos actif en marchant 9 km à pied.

    Poutine visite Ubsunurskaya Kotlovina
    © Sputnik. Alexey Drujinin
    Poutine visite Ubsunurskaya Kotlovina

    Le 7 octobre 2013, il se trouvait en Indonésie au sommet de l'APEC (Coopération économique en Asie-Pacifique). Vladimir Poutine, arrivé à la première réunion à huis clos, a été invité dans une salle à part. Les participants au sommet lui ont chanté Happy Birthday to You, accompagnés à la guitare par l'hôte du sommet — le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono.Le premier ministre japonais Shinzo Abe, avait été plus concret: en 2009 il avait offert au président russe un kit de pêche. Poutine avait remercié le Japonais avec un service à thé créé par les artisans de Gjel.

    Mais son cadeau d'anniversaire le plus original est celui qu'il a reçu en 2008: dans sa résidence de Novo-Ogarevo, il a trouvé une cage renfermant un tigre de Sibérie. Bien évidemment, le félin n'est pas resté dans la région de Moscou — il a été placé au zoo de Guelenjik.

    Le cadeau qui a fait le plus de bruit fut le calendrier 2011 illustré de photos érotiques d'étudiantes de la faculté de journalisme de l'Université d'État Lomonossov de Moscou. "Les forêts ont été éteintes, mais je brûle encore!", pouvait-on notamment lire dans le calendrier, en référence à la canicule de l'été précédent.

    La plupart des cadeaux reçus par Poutine sont envoyés à la bibliothèque présidentielle. Selon le règlement, tous les cadeaux faits au président sont la propriété de l'État. Selon la loi, il peut s'approprier un cadeau si sa valeur ne dépasse pas 30 000 roubles, soit 500 euros.

    Amateur de classique

    Les présents destinés aux personnalités religieuses sont évidemment différents des dirigeants laïques. En novembre 2013, le président russe en visite au Vatican avait remis au pape une icône de Sainte-Marie et avait reçu en cadeau une maïolique avec la représentation des jardins du Vatican. Durant leur rencontre en juin 2015, le pape avait offert à Vladimir Poutine une médaille avec l'ange de la paix et de la justice, et le président russe avait offert à son tour une représentation de la cathédrale du Christ-Sauveur et plusieurs tomes de l'encyclopédie orthodoxe.

    Le président a aussi offert au patriarche Cyrille le tableau Zamoskvoretchie de Pavel Pokidychev pour son anniversaire. Les œuvres de ce peintre se trouvent dans les collections du gouvernement de Moscou, de la famille royale des Pays-Bas et d'Anatoli Tchoubaïs.

    Selon le peintre, Poutine préfère le classique et Dmitri Medvedev le réalisme social. Les murs de la résidence Gorki du premier ministre, dans la région de Moscou, sont ornés de tableaux de ce style et c'est une telle œuvre que Poutine a offert à Medvedev pour son anniversaire. Parmi les cadeaux de Poutine au premier ministre figure également l'édition prérévolutionnaire de L'Histoire de l'État russe" de Karamzine.

    Le présent le plus musical a été offert à Vladimir Poutine par "la plus belle femme" d'Amérique du Sud. La présidente argentine Cristina de Kirchner lui a offert un bandonéon — un instrument de musique qui accompagne le tango. Elle a reçu en retour un coffret d'argent fait à la main.

    Une autre femme politique a offert à Poutine un immense pendule à coucou… Évidemment, seule la chancelière allemande Angela Merkel pouvait se permettre de rappeler au président russe l'importance de la ponctualité.

    "Une montre, ça ira?"

    Un jour Poutine, a offert sa montre au fils d'un berger de Touva. Plus tard il a noté que la Blancpain offerte n'était ni en or, ni en platine, et qu'elle valait environ 6 000 dollars.

    Vladimir Poutine a offert sa montre au fils d'un berger de Touva
    © Sputnik. Alexei Druzinine
    Vladimir Poutine a offert sa montre au fils d'un berger de Touva

    L'histoire s'est répétée plus tard à Toula. A l'usine Bureau d'étude KBP de Toula, le mécanicien Viktor Zagaevski a soudainement déclaré: "Monsieur Poutine, vous pouvez peut-être m'offrir quelque chose en souvenir? J'ai deux fils! L'un d'eux est dans la marine". "Une montre, ça ira?", n'a pas hésité Poutine: "Prenez. J'ai récemment offert la même à un fils de berger à Touva. Et j'en ai racheté. J'aime beaucoup".

    Des cadeaux vivants

    Sans connaître encore la réponse à la question "Qui est monsieur Poutine?", le pays avait compris: il adore les animaux. En 2000, le ministre russe des Situations d'urgence Sergueï Choïgou a offert au président un chiot labrador né dans l'élevage du ministère. Le chien noir Koni a même un jour mis son nez dans les relations russo-allemandes. En 2007, il avait reniflé Angela Merkel, ce qui l'avait beaucoup effrayée.

    Vladimir Poutine et ses cadeaux vivants
    © Sputnik. Sergey Guneev
    Vladimir Poutine et ses cadeaux vivants

    Poutine s'est encore vu offrir deux autres chiens: en 2010, le premier ministre bulgare Boïko Borissov lui avait offert un chiot karakatchan, appelé Buffy.

    Le troisième chien a été offert à Poutine par les Japonais. Le gouverneur de la préfecture d'Akita avait envoyé en Russie le chien de la race japonaise Akita. Il avait été surnommé Yume — rêve en japonais. Poutine avait à son tour offert au gouverneur un jeune chat sibérien.

    Quand on a appris que Poutine pratiquait le cheval, on a commencé à lui offrir des étalons arabes. En 2002, le roi Abdallah II de Jordanie lui a offert trois chevaux.

    Vladimir Poutine et ses cadeaux vivants
    © Sputnik. Sergey Guneev
    Vladimir Poutine et ses cadeaux vivants

    Poutine n'a pas seulement reçu des cadeaux "vivants", mais en a aussi offert lui-même. En septembre 2012, le président de Rosneft Igor Setchine a transmis au président vénézuélien Hugo Chavez un "message" de Poutine — le chiot d'un terrier russe noir. Et on ne compte plus le nombre de chiots offerts aux écolières à la veille du Nouvel an.

    Enfin, pour le 250e anniversaire de l'Ermitage, Poutine avait fait au musée un très grand cadeau — l'œuf Rothschild, l'œuvre la plus chère de Fabergé. En 2007, il avait été acquis aux enchères par le collectionneur Alexandre Ivanov pour 18,5 millions de dollars, qui l'avait ensuite offert à la Russie. Ainsi, une œuvre d'art supplémentaire est venue compléter la collection de l'Ermitage grâce à Vladimir Poutine.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Anniversaire de Poutine: une exposition inaugurée à Moscou et à Londres
    Vladimir Poutine joue au hockey
    Anniversaire de Poutine: félicitations de célèbres chanteurs italiens (vidéo)
    Tags:
    anniversaire, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik