Ecoutez Radio Sputnik
    Berlin

    L’Allemagne déçoit les Russes

    © Flickr/ visitBerlin/ Wolfgang Scholvien
    Russie
    URL courte
    2990351332

    L’attitude des Russes envers l’Allemagne s’est considérablement détériorée ces derniers temps. En dehors du territoire post-soviétique, l’Allemagne était le pays qui provoquait l’intérêt le plus fort auprès des citoyens russes. La déception est donc très profonde, estime le journal allemand Spiegel.

    Selon les données des sondages effectués par le Centre Levada et le Centre Panrusse d'étude de l'opinion publique (VTsIOM) en 2015, seuls les 2% des Russes considèrent l'Allemagne comme un pays ami. Pourtant, en 2011, elle se trouvait en troisième place dans la liste des principaux partenaires de la Russie, après la Biélorussie et le Kazakhstan.

    Le Spiegel souligne que seule l'Ukraine aurait atteint un niveau de déception plus bas que l'Allemagne auprès des Russes, ces dernières années.

    Selon l'édition, une déception si profonde s'explique par les espoirs injustifiés que les Russes fondaient sur l'Allemagne. Ils comptaient en effet voir une Allemagne qui exprimerait une position non critique face à la Russie dans la crise ukrainienne, ainsi qu'un pays qui se prononcerait contre les sanctions antirusses.

    Au contraire, le gouvernement allemand a manifesté son soutien à la politique américaine, ce qui a provoqué le mécontentement des Russes.

    L'opinion selon laquelle Berlin a perdu l'indépendance dans sa politique étrangère, et qui veut que la chancelière allemande Angela Merkel obéisse aux décisions des Etats-Unis est désormais très répandue. Selon les données des sociologues, ce sont les Etats-Unis qui semblent constituer l'obstacle à la voie de rapprochement potentiel entre la Russie et l'Allemagne, estime l'édition.

    Lire aussi:

    Allemagne: vers plus d’un million de réfugiés en 2015?
    L'Allemagne contrainte à accueillir moins de réfugiés?
    TTIP: une vague protestataire se lève en Allemagne
    Allemagne: un coordinateur du gouvernement sur la question migratoire
    Tags:
    opinion publique, sondage, Angela Merkel, Berlin, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik