Ecoutez Radio Sputnik
    Schéma représentant le vol du bombardier russe Su-24 abattu en Syrie par un chasseur turc F-16

    La Russie dévoile le schéma de vol de l’avion abattu en Syrie

    © Photo. Ministère russe de la Défense
    Russie
    URL courte
    1912299

    Le ministère russe de la Défense a publié un schéma représentant le vol du bombardier russe Su-24 abattu en Syrie par un chasseur turc F-16.

    D'après le schéma en question, le bombardier russe, contrairement aux déclarations du gouvernement turc, n'a pas violé l'espace aérien du pays.

    Au contraire, c'est le chasseur turc qui a traversé la frontière syrienne dans le but d'attaquer l'avion russe (la trajectoire de l'avion russe est en rouge, celle du chasseur turc en bleu, les deux points accompagnés du carré violet correspondent à l'endroit où l'avion a été attaqué et où il est tombé par la suite respectivement, ndlr).

    Schéma représentant le vol du bombardier russe Su-24 abattu en Syrie par un chasseur turc F-16
    © Photo. Ministère russe de la Défense
    Schéma représentant le vol du bombardier russe Su-24 abattu en Syrie par un chasseur turc F-16 (traduit en français)

    Le ministère a également diffusé une vidéo représentant "en direct" le vol de l'avion russe à 4 kilomètres de la frontière turque (la trajectoire de l'avion russe est en rose, celle du bombardier turc en vert).

    Un avion russe Su-24 a été abattu mardi en Syrie par la Turquie. Selon le ministère russe de la Défense, l'avion se trouvait à une altitude de 6.000 m et n'a jamais quitté l'espace aérien syrien, ce qui a été fixé par les systèmes de contrôle objectifs.

    Lire aussi:

    Le Kremlin doute de la détermination de la Turquie dans la lutte antiterroriste
    Erdogan: le Su-24 russe présentait une menace pour la Turquie
    La Russie rompt les contacts militaires avec la Turquie
    Tags:
    bombardier, chasseur, avions, crash d'avion, F-16 Fighting Falcon, Su-24, Turquie, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik