Ecoutez Radio Sputnik
    La situation de l'approvisionnement en énergie de la Crimée

    Poutine sonde la Crimée sur son appartenance à l'Ukraine

    © Sputnik . Sergei Malgavko
    Russie
    URL courte
    811219
    S'abonner

    Le président de Russie Vladimir Poutine a commandé un sondage d'opinion en Crimée ainsi qu'à Sébastopol avant de conclure le contrat de fourniture d'électricité avec l'Ukraine.

    "La première question disait: Soutenez-vous, oui ou non, le contrat conclu avec l'Ukraine pour la fourniture d'une part de l'énergie électrique en Crimée et à Sébastopol, s'il y est stipulé que la Crimée et Sébastopol font partie de l'Ukraine?", a communiqué le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak.

    Le ministre a rappelé que c'était la formule sur laquelle insistait Kiev et que la Russie ne pouvait accepter. Selon lui, le président a jugé pertinent d'organiser un sondage avant de prendre une décision définitive à propos du contrat.

    "La deuxième question du sondage était la suivante: Etes-vous prêt à subir des difficultés temporaires liées à des interruptions mineures de courant pendant les 3 ou 4 prochains mois?", a relevé le ministre.

    Les résultats de ce sondage mené par le centre d'étude de l'opinion publique Vtsiom seront publiés ce vendredi 1er janvier.

    On apprenait en décembre que le gouvernement de Russie avait augmenté le financement de la Crimée et de Sébastopol destiné à l'achat d'électricité à l'Ukraine. En 2016, la Crimée recevra à ces fins 10,7 milliards de roubles (10 milliards en 2015) et Sébastopol, 2,5 milliards (2,4 milliards en 2015).

    Au mois de novembre, l'approvisionnement en électricité depuis l'Ukraine a été coupé en Crimée suite à la destruction par explosion de pylônes de lignes de transport. La quasi-totalité de la péninsule de Crimée s'est alors retrouvée sans lumière. Après environ deux semaines sans électricité, la Crimée a commencé à recevoir de l'électricité par un pont énergétique reliant la péninsule à la Russie continentale. Les livraisons ont été également reprises en partie depuis l'Ukraine.

     

    Lire aussi:

    Poutine veut arrêter les livraisons de l'électricité de l'Ukraine en Crimée
    La Crimée: vers l’indépendance énergétique à grands pas
    Et en Crimée, la lumière fut…
    Tags:
    sondage, VTsIOM (centre russe d'étude de l'opinion publique), Alexandre Novak, Sébastopol, Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik