Russie
URL courte
5401
S'abonner

Un couple de félins de l’une des sous-espèces les plus menacées au monde a fait un cadeau à tous les amateurs de la nature.

Une heureuse nouvelle est arrivée aujourd'hui du Parc national de Sotchi: trois bébés panthères de Perse sont nés la veille dans cette ville du sud de la Russie.

"J'ai une très bonne nouvelle, les panthères de Perse ont fait un cadeau à tous les Russes ainsi qu'à tous les amateurs de la nature! Le 12 juin, le jour de la fête nationale en Russie, le mâle Aloous et la femelle Tcheri ont mis au monde trois bébés. Les nouveaux-nés se sentent bien et se trouvent à présent auprès de leur mère", a écrit sur son compte Facebook le ministre russe des Ressources naturelles en charge de la réintroduction de l'espèce à l'état sauvage dans le Caucase occidental.

Les bébés récemment apparus dans le parc constituent la troisième génération née d'un "couple sauvage". C'est également la première fois que les panthères de Perse mettent au monde trois bébés dans le Centre de réintroduction du léopard attaché au parc.

Autrefois, la population des léopards était très répandue dans cette région montagneuse du Caucase. Mais le nombre d'animaux s'est réduit de manière catastrophique vers le milieu du XXe siècle. Le Fonds mondial pour la nature (WWF) et l'Académie russe des sciences ont élaboré un programme de réinstallation des léopards iraniens, aussi appelés panthères de Perse.

À ce jour, le Parc national russe de Sotchi compte 16 panthères de Perse. Parmi eux, Aloous, qui a été remis à la Russie par le Turkménistan, Tcheri, offerte par l'Iran et Simbad, un mâle venu à Sotchi de France l'été dernier.

Lire aussi:

Un léopard curieux
Oiseau vs un léopard
«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
Tags:
panthère de Perse, bébé, léopard, animaux, Parc national de Sotchi, Sotchi, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook