Russie
URL courte
7536
S'abonner

Plusieurs pays ont proposé au ministère russe de la Défense de se joindre au programme d'aide humanitaire en Syrie.

Le ministère russe de la Défense a souligné qu'il s'agissait de "propositions concrètes" d'aide à la population de la province syrienne d'Alep.

Alep
© Sputnik . Mikhail Voskresensky
Des militaires russes ont remercié les autorités de la Chine et de la Serbie qui ont les premières soutenu l'initiative. Le ministère russe de la Défense envisage de coopérer ultérieurement avec les départements militaires de ces pays.  

Depuis le lancement de l'opération d'aide humanitaire, la Russie a officiellement proposé aux Etats-Unis ainsi qu'à la "majorité des pays de l'Europe et de l'Asie" de se joindre au programme, selon le communiqué du ministère.

La région d'Alep reste le théâtre de combats acharnés depuis plusieurs mois. La Russie et le gouvernement syrien ont lancé une opération humanitaire de grande envergure dans la ville. Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a déjà ouvert plusieurs corridors humanitaires à l'intention des civils retenus en otage par les terroristes et des combattants ayant exprimé la volonté de déposer les armes.

Le 3 août, les militaires russes ont annoncé les premiers succès des corridors humanitaires. Ainsi, selon le ministère russe de la Défense, environ 400 civils ont fui les quartiers d'Alep, plus de 200 personnes ont reçu l'assistance de professionnels de la santé qualifiés et 94 terroristes ont déposé les armes.


Lire aussi:

Daech tue trois personnes fuyant la ville d’Alep
Les Kurdes chassent Daech d'une ville stratégique près d'Alep
Le sud-ouest d’Alep déclaré zone de guerre
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Tags:
aide humanitaire, États-Unis, Serbie, Chine, Alep, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook