Russie
URL courte
1582182
S'abonner

Les Etats-Unis ont suggéré que Moscou et Téhéran devraient obliger la Syrie à répondre de l'utilisation des armes chimiques. En réponse, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov n’a pas mâché ses mots.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a conseillé aux Etats-Unis de se rappeler de leurs promesses non tenues sur la Syrie au lieu de jouer les juges et de lancer des accusations à la ronde.

"Ils devraient mieux jeter un coup d'œil dans le miroir et faire ce qu'ils avaient promis en janvier: séparer l'opposition, qu'ils considèrent comme loyale, des terroristes. Soit ils ne peuvent pas le faire, soit ils ne le veulent pas. Voilà pourquoi ils devraient prêter attention à leurs propres actions", a martelé le ministre russe des Affaires étrangères.

Le représentant du Conseil national de sécurité des Etats-Unis Ned Prix a auparavant déclaré que Washington avait appelé la Russie et l'Iran à prendre part aux tentatives "de forcer la Syrie à répondre" du recours aux armes chimiques. 

Cette déclaration a été faite suite à la révélation d’experts de l'Onu et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques qui ont accusé les forces syriennes gouvernementales d'avoir effectué deux attaques chimiques en Syrie.


Lire aussi:

Lavrov: les conséquences de frappes US contre la Syrie auraient pu être dévastatrices
Lavrov et Kerry tiennent le sort de la Syrie entre leurs mains
Chemises diplomatiques: trop large d'épaules, Lavrov a dîné sans (Vidéo)
Lavrov: les USA ne distinguent pas l'opposition et les terroristes en Syrie
Tags:
opposition modérée, armes chimiques, ONU, Iran, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook