Ecoutez Radio Sputnik
    Extrême-Orient russe

    Les grands projets de Poutine pour l'Extrême-Orient russe

    © Sputnik. I. Nosov
    Russie
    URL courte
    34120081284

    De nombreuses innovations s'apprêtent à voir le jour dans l'Extrême-Orient russe, dont un centre international de science et d'éducation à Vladivostok, a promis le président russe Vladimir Poutine lors d'une session plénière du Forum économique oriental.

    En 2015, plus de 300 projets ont été lancés dans la région et ont attiré ainsi quelque 15,35 milliards de dollars d'investissement (13,7 mds EUR). Cette année, la Russie a aussi de gros projets à initier, dont l'un des principaux est un centre de science et d'éducation, et comme l'a affirmé M. Poutine, "Nous invitons tous nos collègues asiatiques à l'établir".

    D'ailleurs, la Russie envisage de mettre en place une plateforme pour le développement technologique et pour soutenir les start-ups dans les régions extrême-orientales, et les professeurs et les étudiants étrangers désireux d'y participer sont les bienvenus.

    "Nous nous sommes donnés pour tâche de transformer l'Extrême-Orient en un centre de développement du pays, influent et d'avant-garde. C'est l'une de nos priorités nationales et nous observons déjà des résultats bien encourageant", a confié le dirigeant russe, ajoutant que l'Extrême-Orient russe a connu une croissance industrielle de plus de 5% l'année dernière alors que le reste du pays se contente de 0,3%.

    Les investissements attirés dans la région en 2015 — 15,35 milliards de dollars — signifient que les affaires sont en plein essor. Et ce sur fond de dynamique démographique positive: pour la première fois depuis 25 ans, la population de l'Extrême-Orient augmente, et, pour la troisième année consécutive, le taux de naissance est plus élevé que le taux de mortalité. Il faut en profiter et rendre cette tendance irréversible, espère M.Poutine.

    Les autorités russes s'emploient à créer un terrain favorable pour les investisseurs étrangers dans l'Extrême-Orient russe: dans cette initiative s'inscrit notamment le régime de ports francs à Vladivostok, et dans un futur proche, la Russie entend assouplir les exigences en matière de visa pour les ressortissants étrangers, et commencer d'émettre des visas électroniques.

    "En coopération avec l'Union économique eurasiatique, nous élaborons des propositions d'intégration développée", a précisé le président russe, cité par Russia Beyond the Headlines. Les propositions concernent la levée des barrières commerciales, le soutien au transport des marchandises et la protection de la propriété intellectuelle.

    Les autorités russes prônent aussi la mise en place d'un réseau d'énergie reliant la Russie à la Chine, la Corée du Sud à la Mongolie. Et vu l'intérêt accru pour la région — plus de 3.000 hôtes de 35 pays sont venus assister au Forum économique orientale qui s'est tenu les 2 et 3 septembre — ces projets ne sont en rien irréalisables.

    Lire aussi:

    Jeff Monson a de grands projets pour son hectare dans l'Extrême-Orient russe
    L'économie russe s'est complètement adaptée aux sanctions
    Poutine pointe les raisons du ralentissement de la croissance mondiale
    Poutine: la situation économique du pays s'est stabilisée
    Poutine offre à Xi une grande boîte de glace russe
    Les conditions nécessaires à un traité de paix entre Moscou et Tokyo selon Poutine
    Tags:
    coopération, développement, éducation, science, économie, Vladimir Poutine, Vladivostok, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik