Russie
URL courte
47167
S'abonner

Les menaces de la Maison Blanche de «punir la Russie» en déclenchant contre elle des cyberattaques sont sans précédent car elles ont été proférées au niveau du vice-président, estime un porte-parole du président russe.

L’imprévisibilité et l’agressivité des États-Unis ne cessent de croître et leurs menaces de lancer des attaques cybernétiques contre la Russie sont inédites, a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov commentant les déclarations des États-Unis sur d’éventuelles cyberattaques.

« Nous allons prendre des précautions. Le fait est que l’imprévisibilité et l’agressivité des États-Unis vont grandissant, ces menaces à l’égard de la Russie sont inédites, car elles ont été proférées au niveau du vice-président américain », a indiqué M. Peskov.

« Bien sûr, sur fonds d’une telle ligne, nous sommes obligés de prendre des mesures visant à protéger nos intérêts et réduire au minimum nos risques », a poursuit le porte-parole du président russe.

Selon lui, cette imprévisibilité des autorités américaines est dangereuse pour le monde entier.

Vendredi, le vice-président américain Joe Biden a prévenu que la réponse des États-Unis aux cyberattaques dont ils accusent Moscou sans apporter de preuves serait très efficace et inattendue.

« Nous envoyons un signal (au président russe Vladimir Poutine, ndlr) », a répondu le vice-président, tout sourire, à la question d'un journaliste de NBC concernant l'absence d'une réponse américaine aux attaques des hackers « russes ».  NBC communique également, se référant à des sources bien informées au sein du renseignement américain, que la CIA préparait une attaque « punitive » sans précédent contre la Russie, sur l'ordre de l'administration américaine. Les détails de cette attaque n'ont pas été divulgués, mais la CIA, selon les sources, aurait commencé à « choisir des cibles et à mener d'autres préparatifs ».

Lire aussi:

Selon les USA, la Russie envahit l’Europe
WikiLeaks doute du sérieux de la guerre cybernétique US contre Moscou
Cyberattaques éventuelles contre la Russie: cela frise la muflerie
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
cyberattaque, CIA, Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook