Russie
URL courte
46572
S'abonner

Moscou n’est pas d’accord avec la déclaration du vice-président américain sortant Joseph Biden, qui a affirmé que la Russie aspire à imposer ses intérêts aux États petits et faibles, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Et d’ajouter que Moscou était intéressé par l’idée de bâtir de bonnes relations avec ces pays.

Dmitri Peskov a souligné que la Russie n’a jamais intimidé personne, a toujours été un partenaire fiable et prévisible et continue de manifester son « incompréhension totale à l'égard d’un fond émotionnel russophobe hystérique qui est souvent imposé de l'extérieur » à ses voisins, y compris les Pays baltes et ceux de l’Europe de l’Est.

« Nous ne comprenons vraiment pas pourquoi ils se laissent influencer par cette ambiance hystérique russophobe qui est nourrie avec adresse de l'extérieur », déplore le porte-parole du président russe.

La Russie n'a jamais planifié et ne réalisera jamais une intervention dans un pays étranger, au contraire, elle est activement impliquée dans la lutte contre le terrorisme pour protéger de nombreuses régions de possibles conséquences irréversibles, a souligné Dmitri Peskov.


Lire aussi:

Russophobie: la presse française plus «cool» à la veille du Nouvel An
Parlement européen: la russophobie à son comble!
Hollywood et la russophobie
La russophobie, arme dérisoire dans la lutte contre les hackers, selon Lavrov
Russophobie: la rentrée apporte du sang frais à la presse française
Tags:
intervention, russophobie, pays baltes, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook