Russie
URL courte
14292
S'abonner

Plusieurs journalistes russes couvrant la situation dans le Donbass ont été pris pour cibles par des militaires ukrainiens. Moscou proteste.

Moscou est préoccupé par le fait que des journalistes aient été pris pour cibles par des militaires ukrainiens dans le Donbass, ce qui représente une violation flagrante du droit international.

« Nous sommes vivement préoccupés par la situation de la sécurité des journalistes dans cette région. Nous qualifions cet incident de violation grossière des normes et standards du droit humanitaire international », a déclaré vendredi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova lors d'un point de presse.

Mardi, plusieurs journalistes russes, dont un pigiste de RT, des reporters de la chaîne de télévision NTV, des journalistes du site Life et de certains autres médias russes ont été pris pour cibles par l'artillerie des forces armées ukrainiennes dans le quartier Kievski de Donetsk.

Mme  Zakharova a fait savoir que dans la nuit du 3  février un bombardement massif a été lancé contre Donetsk. Des quartiers civils ont été pilonnés par des armements de gros calibre, y compris des lance-roquettes multiples «  Ouragan  » et «  Grad  », faisant plusieurs victimes et blessés parmi les civils, y compris des enfants.

Moscou qualifie le pilonnage de la ville de Donetsk par les militaires ukrainiens de «  raid barbare  », a-t-elle déclaré.

D'après elle, rien ne peut justifier de tels actes, Kiev a violé toutes les normes fondamentales de la morale.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un journaliste de RT pris sous les tirs dans le Donbass raconte
Kiev reconnaît mener une offensive militaire dans le Donbass
Liberté de la presse en Ukraine: journaliste = terroriste?
Caricatures: Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos
Tags:
cibles, Droit international humanitaire, journalisme, militaires ukrainiens, Maria Zakharova, Donbass
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook