Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère des Affaires étrangères de la Russie

    Lavrov qualifie de «double standard» la réaction de l’Occident sur la manif à Moscou

    © Sputnik . Natalia Selivestrova
    Russie
    URL courte
    110813
    S'abonner

    Le ministère russe des Affaires étrangères a rejeté les critiques des USA et de l’UE à propos des interpellations lors de la manifestation non-autorisée à Moscou. Alors que l’Occident juge que l'épisode représente un affront pour les valeurs démocratiques, le ministère russe des Affaires étrangères pointe du doigt la politique du double standard.

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov estime que la réaction de l'Occident suite à l'interpellation pour infraction administrative des centaines de personnes lors de la manifestation non-autorisée à Moscou témoigne de la politique du double standard.

    « Vous parlez de la réaction du public, et moi, franchement parlant, je n'ai entendu que la réaction des fonctionnaires dans plusieurs capitales européennes, ainsi qu'à Washington. Alors, quand les mêmes événements provoquent des réactions différentes, l'idée des fameux doubles standards vient de nouveau à l'esprit », a commenté le ministre russe des Affaires étrangères.

    Et d'ajouter:« Je ne me rappelle pas que quelqu'un se soit fait du souci, au moins en public, en raison des décisions prises récemment en Allemagne, aux Pays-Bas et en Autriche, où les autorités ont tout simplement interdit de tenir certaines réunions. Et personne ne s'est inquiété à ce sujet, personne n'a rien dit », a déclaré M. Lavrov.

    Les États-Unis, ainsi que l'Union européenne ont condamné dimanche l'arrestation en Russie de plusieurs centaines de manifestants, jugeant que l'épisode représentait un affront pour les valeurs démocratiques.

    Le Kremlin a rejeté lundi les appels lancés par les États-Unis et l'Union européenne en faveur de la libération des manifestants de l'opposition interpellés dimanche lors de rassemblements, et a accusé les organisateurs d'avoir payé des adolescents pour y participer.

    Quelque 8 000 personnes sont sorties ce dimanche dans les rues de Moscou pour rejoindre la manifestation anti-corruption non-autorisée qui s'est déroulée dans le centre-ville, malgré l'interdiction imposée par les autorités de battre le pavé dans la rue Tverskaïa. Suite à des troubles, selon différentes sources, les forces de l'ordre ont interpellé entre 500 et 600 personnes dont l'un des organisateurs de l'action, Alexeï Navalny.

    Alexeï Navalny a écopé d'une amende de 20 000 roubles (environ 325 euros, ndlr.) pour avoir organisé une manifestation non-autorisée et à 15 jours de détention pour refus d'obtempérer aux policiers lors de son arrestation, selon la décision du tribunal Tverskoï de Moscou.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Tags:
    interpellation, deux poids deux mesures, manifestation, Kremlin, Alexeï Navalny, Sergueï Lavrov, Pays-Bas, Moscou, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik