Ecoutez Radio Sputnik
    Extrême-Orient

    Des Latino-Américains lorgnent sur un hectare d’Extrême-Orient

    © Sputnik . Alexander Lyskin
    Russie
    URL courte
    1252
    S'abonner

    Le programme «Un hectare d’Extrême-Orient» intéresse les Russes, mais pas seulement, a raconté à Sputnik le directeur général de l’Agence pour le développement du capital humain en Extrême-Orient, Valentin Timakov.

    Le programme en vertu duquel chaque citoyen russe peut se voir attribuer gratuitement un terrain en Extrême-Orient d'une superficie allant jusqu'à un hectare a été lancé le 1er juin 2016, réservé à ses débuts uniquement aux habitants de cette région, puis étendu le 1er février à tous les Russes, a rappelé à Sputnik Valentin Timakov, directeur général de l'Agence pour le développement du capital humain en Extrême-Orient.

    « Plus de 78 000 demandes avaient déjà été déposées fin mars, et ce chiffre ne cesse d'augmenter de jour en jour », a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que les statistiques des visites du site consacré à cette initiative montrent que le programme suscite aussi un vif intérêt en dehors de Russie, notamment en Amérique latine, et plus précisément au Mexique, au Brésil, en Argentine, en Equateur, au Pérou, au Chili et en Uruguay.

    Or, ce fait est facile à expliquer, les Russes pouvant envoyer leur demande via Internet depuis n'importe quel point du globe. Qui plus est, les gens ne font pas que manifester de l'intérêt, mais reviennent aussi dans le pays et prennent « leurs hectares ».

    Il s'agit entre autres des vieux-croyants (starovères) qui, après avoir quitté la Russie, sont retournés en Extrême-Orient russe, dans la région de l'Amour et au Primorié, pour y fonder leurs villages et leurs fermes. Les nouveaux arrivants d'Amérique du Sud produisent des denrées alimentaires très appréciées par les habitants locaux.

    Deux ménages pareils qui ont déjà créé leurs fermes ont déposé des demandes de participation au concours pour obtenir une subvention d'État de trois millions de roubles.

    « Le retour de nos compatriotes des pays d'Amérique latine est un signal fort pour la région qui a reçu jusqu'ici essentiellement des citoyens des pays membres de la Communauté des États indépendants (CEI) », a déclaré à Sputnik Mme Tatiana Iakimenko, ministre par intérim des Rapports économiques extérieurs, du Tourisme et de l'Entreprise de la région de l'Amour.

    En vertu d'une loi signée par le président de Russie, Vladimir Poutine, le 2 mai 2016, chaque habitant du pays pourra se voir attribuer gratuitement en Extrême-Orient un terrain d'une superficie allant jusqu'à un hectare. L'exploitation du terrain pendant cinq ans permettra d'obtenir un droit de propriété ou un bail gratuit à long terme.

    Les citoyens russes peuvent faire valoir leur droit à obtenir gratuitement un hectare en Extrême-Orient une seule fois. Toutes les personnes souhaitant recevoir un hectare sont invitées à s'inscrire sur le site consacré à cette initiative, où ils pourront choisir leur lopin de terre.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Visa simplifié et gratuit pour l'Extrême-Orient russe
    Les grands projets de Poutine pour l'Extrême-Orient russe
    Poutine multiplie les efforts pour développer l'Extrême-Orient russe
    Tags:
    village, ferme, citoyens, Loi sur un hectare en Extrême-Orient, Communauté des Etats indépendants (CEI), Sputnik, Vladimir Poutine, Tatiana Iakimenko, Valentin Timakov, Uruguay, Chili, Pérou, Equateur, Argentine, Brésil, Mexique, Amérique du Sud, Amérique latine, Extrême-Orient, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik