Ecoutez Radio Sputnik
    Ministère russe de la Défense

    Moscou: les frappes longuement planifiées, l'attaque chimique n'était qu'un prétexte

    © Sputnik. Natalia Seliverstova
    Russie
    URL courte
    Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)
    9991521224

    Les frappes américaines contre la base aérienne syrienne de Shayrat, dans la région d'Homs, avaient été longuement planifiées. L’attaque chimique perpétrée mardi n’était qu’un prétexte, a annoncé le ministère russe de la Défense.

    Le ministère russe de la Défense est persuadé que les bombardements américains contre la base aérienne syrienne de Shayrat, dans la région d'Homs, ont été préparés de longue date.

    « Il est évident que les frappes des missiles de croisière américains contre une base aérienne syrienne ont été préparées bien avant les événements d'aujourd'hui. Afin de préparer un tel bombardement il faut réaliser plusieurs mesures de renseignement, de planification, de préparation des missions de vol et de mise des missiles en alerte en vue du tir », a expliqué  le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

    Selon M. Konachenkov, « chaque spécialiste comprend que la décision de porter les frappes aériennes contre la Syrie a été prise par Washington bien avant les évènements dans la localité de Khan Cheikhoun, ceux-ci n’étant qu’un prétexte formel. Cette démonstration de force militaire est dictée uniquement par des raisons de politique intérieure », a-t-il ajouté.

    Igor Konachenkov a en outre annoncé que les terroristes de Daech et d’al-Nosra avaient procédé à une vaste offensive contre les positions de l’armée syrienne peu après les bombardements contre la base syrienne.

    « Nous espérons que ces actions ne sont pas coordonnées avec la partie américaine ».

    Les frappes aériennes américaines ont détruit six avions syriens MiG-23 en réparation, une station radar, un entrepôt d'équipement matériel et technique, un bâtiment scolaire et une cantine.

    « Selon les systèmes russes de contrôle objectif, 23 missiles ont atteint la base aérienne syrienne. On ignore le lieu de chute des 36 autres projectiles », a-t-il informé.

    Cette démarche de la partie américaine est perçue comme une « violation flagrante du mémorandum russo-américain signé en 2015 sur la prévention des incidents et la garantie de la sécurité des vols au cours de l'opération en Syrie. Le ministère russe de la Défense suspend la coopération avec le Pentagone dans le cadre du mémorandum », a conclu Igor Konachenkov.

    Dans la nuit de jeudi à vendredi, 59 missiles «Tomahawk» ont été tirés depuis des destroyers de l'U.S. Navy dans l'est de la Méditerranée, touchant plusieurs cibles sur la base aérienne de Shayrat, dans la région d'Homs, dans l'ouest de la Syrie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Dossier:
    Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)

    Lire aussi:

    Terrorisme: Riyad veut conjuguer ses efforts avec Moscou
    Selon Moscou, les USA ont frappé un pays qui lutte contre le terrorisme international
    Frappe en Syrie: neuf avions détruits, cinq intacts

    Lire aussi:

    Damas: les USA alliés de Daech et d'al-Nosra suite à la frappe
    Le ministère russe de la Défense suspend sa hotline avec le Pentagone au sujet de la Syrie
    Le Pentagone n'a aucune preuve de l'existence d'armes chimiques sur la base de Shayrat
    59 missiles US pour un aussi piètre résultat, s'étonne Moscou
    Neuf civils, dont 4 enfants, tués dans la frappe US contre la base de Shayrat
    Tags:
    frappe aérienne, base aérienne de Shayrat, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik