Russie
URL courte
458
S'abonner

Le porte-parole du Kremlin a démenti les spéculations diffusées par certains médias selon lesquelles le prétendant à la présidence de la République Emmanuel Macron serait un candidat indésirable aux yeux de Moscou. Il a souligné que la Russie saluait toute partie qui s’avérerait prête à bâtir des relations amicales.

Les allégations selon lesquelles la Russie aurait un favori dans la course à la présidentielle française sont incorrectes et primitives, a déclaré lundi 24 avril le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov.

« Il serait absolument faux de dire que la Russie soutient plus ou moins tel ou tel candidat. Ce sont des affirmations absolument incorrectes, assez primitives », a-t-il souligné.

En même temps, M. Peskov a noté que la Russie était toujours prête à maintenir des relations amicales avec tous ceux qui soutiennent un dialogue constructif.

« La Russie est toujours prête et tient à construire de bonnes relations avec ceux qui croient qu'il est possible de résoudre les différents existants par l'intermédiaire du dialogue, en tenant compte des intérêts mutuels », a estimé le porte-parole.

« La Russie et la France ont une relation de longue date, des relations historiques, riche en traditions. Nous prônons le développement de ces relations », a-t-il précisé, soulignant que le choix d'un nouveau Président ne regardait que les Français.

Par ailleurs, M. Peskov a ajouté que la Russie ne s'était jamais ingérée, ne s'ingérait pas et ne s'ingérerait jamais dans les processus électoraux d'autres pays.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Présidentielle française: Moscou prône de «bonnes» relations «mutuellement avantageuses»
Le faible écart entre les favoris de la présidentielle montre la scission de la société
Présidentielle 2017: «une nouvelle ère politique» qui commence
L’euro à son plus haut de 5 mois face au dollar en raison de la présidentielle en France
Tags:
relations diplomatiques, Emmanuel Macron, Dmitri Peskov, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook