Russie
URL courte
18424
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov croit « qu’il n’y a plus de règles » dans le monde politique moderne.

D'après le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, la situation actuelle dans les relations internationales est beaucoup plus difficile que pendant la guerre froide.

« Bien sûr, c'est plus dur maintenant. […] A l'époque il y avait deux empires: occidental et soviétique, chacun alimentant des conflits avec l'adversaire sur le territoire de pays tiers. Mais jamais à ses propres frontières et jamais directement. Même le discours public était plus modéré. À ce moment-là, les deux parties ne franchissaient pas de limite. Aujourd'hui, il n'y a plus de règles », a affirmé le ministre dans son interview à l'Esquire.

M. Lavrov a caractérisé les relations actuelles de Moscou et Washington par le mot « attente ». D'après lui, pour l'instant ces relations se développent par inertie car des fonctionnaires de l'équipe de l'ex-président américain Barack Obama occupent encore leurs postes.

En même temps, Sergueï Lavrov a souligné que lui et le secrétaire d'État américain Rex Tillerson arrivent à dialoguer et a remarqué qu'il avait toujours des relations qu'on ne pouvait qualifier d'« amicales, mais du moins bonnes » avec tous les secrétaires d'État.

M. Lavrov a avoué que les diplomates de différents pays peuvent se critiquer assez sévèrement, mais communiquer normalement au niveau personnel.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Attaque chimique: Lavrov dénonce le blocage du projet russo-iranien à l'OIAC
Lavrov à Ayrault: l’attaque chimique présumée d’Idlib est une provocation
«Merci à papa et maman»: le secret «bien-être» de Sergueï Lavrov
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Tags:
secrétaire d'Etat, situation mondiale, ministre, interview, Washington, Moscou, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook